Société
URL courte
13517
S'abonner

Une Américaine a reconnu avoir empoisonné son mari pendant plusieurs jours à l’aide de gouttes oculaires ordinaires en les ajoutant à l’eau qu’il buvait. Avant de décider de passer à l’action, la veuve a notamment découvert que son époux défunt lui était infidèle, relate le journal The New York Post.

Lana Clayton, âgée de 52 ans et résidant en Caroline du Sud, aux USA, est accusée du meurtre de son mari, la femme ayant avoué l'avoir empoisonné avec des gouttes oculaires, relate le journal The New York Post qui se réfère à la police locale.

Son mari défunt, Steven Clayton, âgé de 64 ans, a été retrouvé mort à leur domicile le 21 juillet. Selon la première version, il serait tombé d'un escalier. Cependant, l'autopsie a révélé une grande quantité de tétrahydrozoline dans son corps.

Ce produit chimique se trouve dans les gouttes oculaires en vente libre, telles que Visine, et réduit les rougeurs de l'œil en rétrécissant les vaisseaux sanguins. Mais si une personne l'avale, il agit comme une neurotoxine et attaque le système nerveux.

La femme a ainsi avoué avoir versé des gouttes oculaires dans l'eau que buvait son mari pendant trois jours.

En 2010, elle s'était plainte sur internet que son époux la trompait. La police n'a toutefois pas pour l'instant annoncé le mobile du crime.

 

Lire aussi:

Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
Au moins 16 fonctionnaires du port de Beyrouth, dont le directeur, en détention
Tags:
empoisonnement, infidèles, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook