Ecoutez Radio Sputnik
    repas

    Une nouvelle façon de prolonger la vie grâce à la nourriture désignée

    CC0 / YenniVance
    Société
    URL courte
    363

    Y a-t-il un moyen efficace de prolonger sa vie sans faire rien d’extraordinaire? Des scientifiques affirment que oui. Il suffit juste de prendre vos repas dans une fenêtre de 10 heures sur 24. Cela vous permettra d’éviter l'obésité et les maladies métaboliques.

    Les scientifiques de l'Institut Salk en Californie ont découvert que s'alimenter dans une fenêtre de dix heures par jour pouvait prémunir contre les troubles du métabolisme liés à une modification du cycle quotidien. Ainsi, les changements de mode de vie peuvent aider à prévenir les maladies liées à l'âge et à prolonger la vie. Ceci est rapporté par la publication ScienceDaily.

    Au cours de l'expérience, les scientifiques ont désactivé des gènes responsables du maintien des rythmes circadiens — des changements cycliques dans l'intensité de divers processus biologiques associés au changement du jour et de la nuit — chez des souris. Par exemple, pendant une journée, certains gènes sont activés et d'autres sont désactivés. Ainsi, chez certains animaux, y compris chez les humains, il existe des gènes responsables de la digestion, qui ne sont actifs que pendant la journée tandis que les gènes de réparation cellulaire sont activés la nuit.

    Un groupe de souris génétiquement modifiées avait accès à la nourriture 24 heures sur 24, et un autre seulement pendant 10 heures par jour. Les rongeurs du premier groupe ont commencé à souffrir d'obésité et de maladies métaboliques, notamment de diabète et de stéatose hépatique (ou maladie du foie gras). Le reste des animaux consommait le même nombre de calories et, malgré le manque de rythme associé à la digestion, restait en bonne santé et ne prenait pas de poids.

    Selon les scientifiques, le rôle des rythmes circadiens dans ce processus est de planifier l'absorption de nourriture. Cela permet au corps de maintenir un équilibre entre le temps passé à la digestion et le temps nécessaire pour maintenir les fonctions métaboliques. La violation des biorythmes due à des changements des rythmes d'activité, de fuseaux horaires ou à des anomalies génétiques entraîne l'apparition de maladies.

    Avec l'âge, l'horloge biologique commence à se détériorer, ce qui contribue au développement de maladies, notamment le cancer et la démence. Cependant, les chercheurs pensent que limiter la consommation de nourriture dans une fenêtre de 10 heures aidera à maintenir l'état de santé à un niveau optimal. Dans l'avenir, les scientifiques entendent confirmer cette hypothèse par des travaux impliquant des êtres humains.

    Lire aussi:

    La science enterre le mythe entourant les dangers de manger le soir
    Il serait désormais possible de prédire la mort
    Pourquoi une étude sur l'«horloge biologique» s'est-elle méritée le Nobel de médecine?
    Tags:
    maladie, métabolisme, espérance de vie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik