Ecoutez Radio Sputnik
    Produits végétariens (images d'illustration)

    Pourquoi une enseignante tchèque encourage-t-elle ses élèves à devenir végétariens?

    © Sputnik . Vladimir Pesnya
    Société
    URL courte
    203

    Devenir végétarien, remède efficace contre tous les maux ou adhésion aveugle à la mode? La réponse ne semble pas évidente, mais une enseignante d’une école de République tchèque a toutefois conseillé ses élèves à renoncer à la viande et a été licenciée. Dans un entretien à Sputnik, un sociologue tchèque a essayé d’expliquer la situation.

    Pour imposer ses valeurs, l'élite intellectuelle de la République tchèque s'efforce d'influencer les enfants contre la volonté de leur parents, a déclaré le sociologue tchèque Petr Hampl dans une interview accordée à Sputnik concernant la situation d'une enseignante qui avait demandé à ses élèves de ne plus manger de viande et avait été renvoyée pour ce motif.

    «Ce n'est pas juste une menace, il s'agit de la dégradation du système éducatif en République tchèque! Cela est mis en place par des organisations à but non lucratif, comme Člověk v tísni (La personne dans le besoin), mais aussi par le Ministère de l'éducation lui-même. En effet, voici ce qui se passe: l'élite intellectuelle urbaine, peu nombreuse, voit que des gens normaux n'acceptent pas leurs pseudo-valeurs, elle donc tente d'influencer des enfants contre le gré de leurs parents. Et elle y parvient.»

    L'interlocuteur de Sputnik a souligné que l'accent dans les écoles tchèques était déplacé de l'enseignement de la physique, des mathématiques et de la langue chèque vers un «lavage mécanique de cerveau».

    «De nouveau, nous faisons face à une situation quand un différend local se produit dans une atmosphère tendue, quand un groupe d'activistes anti-civilisationnels ont pu s'emparer du ministère de l'Éducation et d'autres services d'éducation et transformer l'éducation en instrument de lavage de cerveau. Il y a des cas où les parents ont été menacés, des enfants ont été brimés.»

    C'est pourquoi cette histoire a fait tellement de bruit, précise Petr Hampl. Selon lui, il faudrait tracer une frontière entre «convictions personnelles et propogande des valeurs».

    «Les enfants doivent faire leurs études. Certaines personnes sont un peu plus étranges que les autres, et c'est normal. Mais cela ne devrait pas prendre la forme d'une propagande des valeurs. […] Il faut que les gens s'entendent que les enseignants respectent des priorités des parents.»

    L'enseignante tchèque Michaela Vincourová s'est mise à promouvoir le végétarisme parmi ses élèves dont certains ont renoncé à la viande. Inquiets, les parents se sont adressés au directeur de l'établissement qui a pris la décision de ne pas prolonger le contrat de son employée.

    Lire aussi:

    Sociologue tchèque: il ne s’agirait pas d’orphelins syriens, mais d’«hommes de 30 ans»
    Les exportations tchèques seraient-elles au piège de l’Union européenne?
    La Tchéquie va-t-elle organiser un référendum sur la sortie de l'UE?
    Tags:
    éducation, élites, démission, végétariens, valeurs, élèves, enseignant, enseignement, République tchèque
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik