Ecoutez Radio Sputnik
    Natation

    Attention la tête! Les Norvégiens spécialistes du «plongeon de la mort» (vidéo)

    © Sputnik . Sergey Guneev
    Société
    URL courte
    203

    Depuis quelques années au mois d’août, une compétition particulière attire l’attention de nombreux Norvégiens désireux de mesurer leurs capacités en se lançant dans un championnat de «plongeon de la mort», véritable concours de plat des plus spectaculaire. Découvrez en vidéo les instants les plus glaçants de cette compétition.

    En Norvège, un concours de «plongeon de la mort» est organisé chaque été depuis 2008 et attire tout compétiteur en recherche de sensations fortes.

    Ce concours hors du commun est réservé à ceux qui n'ont pas froid aux yeux, les participants devant se lancer du haut d'un plongeoir de 10 mètres de haut. Le but est de rester à plat le plus longtemps possible avant d'atterrir dans l'eau avec fracas.

    Les juges sont particulièrement attentifs aux éclaboussures et à la distance parcourue. Ils prennent également en considération la vitesse de l'élan et la complexité de l'acrobatie. Au dernier moment, certains sportifs essaient de se protéger avec leurs bras ou leurs pieds, mais le jury y veille attentivement.

    Malgré le fait que cette discipline représente un spectacle à couper le souffle, les spécialistes avertissent que ces chutes brutales à plat, même dans l'eau, peuvent représenter un réel danger pour la santé.

    Un saut raté peut avoir des conséquences sur le fonctionnement du foie, des reins, du pancréas ou encore des intestins. D'autres organes peuvent également être touchés.

    Heureusement cette année, aucun blessé n'a été signalé lors de ce championnat.

    Lire aussi:

    Un concours de beauté d’albinos au Kenya
    L’Eurovision 2017 à Moscou plutôt qu’à Kiev?
    Beauté et honneur: la plus belle jeune fille en uniforme a été choisie à Saint-Pétersbourg
    Tags:
    vidéo, sport, compétition, plongeurs, Norvège
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik