Ecoutez Radio Sputnik
    Un python royal

    Un énorme python s’empare d’un enfant sous les yeux de ses parents (vidéo)

    CC0 / sipa
    Société
    URL courte
    101763

    Sur cette vidéo, un petit enfant indonésien joue avec un énorme python, s’asseyant sur lui et lui caressant sa tête, le tout filmé par des adultes, certainement ses parents, qui s’esclaffent devant cette scène insolite. Cependant, les internautes ne l’ont pas trouvé si amusante que ça, critiquant le comportement irresponsable des parents.

    Une vidéo filmée fin août en Indonésie dans la province de Java et montrant un petit garçon en train de jouer avec un grand python est devenue le sujet de vives critiques dans les commentaires de la chaîne YouTube qui l'a publiée, ViralHog.

    Dans le spot controversé, on peut voir un enfant laissant un python cinq fois plus grand que lui s'enrouler autour de son corps, s'asseyant sur le reptile ou encore lui caressant la tête. L'enfant semble prendre plaisir à jouer et ri de bon cœur.

    En arrière-plan on entend également des adultes rires comme lui, vraisemblablement ses parents.

    Mais les utilisateurs de YouTube ont jugé d'un autre œil cette situation, exprimant leur mécontentement dans les commentaires:

    «Ces parents devraient être enfermés pour avoir permis à leur enfant faire ça, c'est absolument choquant. Heureusement que le serpent est rassasié, cet enfant serait mort en un instant. Répugnant!»

    «Il ferait un très bon casse-croûte pour le serpent.»

    «Le serpent doit attendre que le petit grandisse, ou alors il a déjà dîné.»

    «C'est tellement idiot! Pourquoi est-il permis à ce genre de personnes d'avoir des enfants?»

     

    Lire aussi:

    «Monstres assoiffés de sang»: une fillette de 5 ans joue avec un python de 3,7m (vidéo)
    Une impressionnante bataille mortelle entre un cobra et un python (image)
    Dans ce village d’Égypte, on chasse et on élève des serpents venimeux depuis 300 ans
    Tags:
    python, Serpents, enfants, Indonésie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik