Ecoutez Radio Sputnik
    Le HMS Queen Elizabeth

    Aux États-Unis, le Taser s’impose pour maîtriser des matelots britanniques ivres-morts

    © AP Photo / Russell Cheyne
    Société
    URL courte
    7511

    Un groupe de matelots rattachés au porte-avion britannique Queen Elizabeth ont été arrêtés en état d’ivresse, en Floride. Résistant aux forces de l’ordre américaines, ils ont obligé ces dernières à avoir recours au Taser pour parvenir à les maîtriser.

    La police américaine a interpellé à Jacksonville Beach, en Floride, un groupe de matelots de la Royal Navy appartenant au porte-avion Queen Elizabeth, écrit The Independent.

    ​Les matelots étaient en état d'ivresse et perturbaient l'ordre public, ce qui a rapidement entraîné leur interpellation. Néanmoins, trois d'entre eux ont résisté à la police, les obligeant à avoir recours au Taser pour les maîtriser.

    «Ces gars viennent parfois dans notre ville. Le plus souvent ils se bagarrent entre eux mais lorsqu'ils ramassent leurs dents, ils deviennent de meilleurs amis encore», a expliqué un policier cité par des médias locaux.

    Ce n'est pas la première fois que des marins faisant leur service dans la Marine britannique ont des problèmes avec la discipline. L'année dernière, le capitaine du sous-marin atomique Vigilant avait perdu son poste à cause d'une romance avec une subordonnée.

    Plus tard, neuf marins du même navire avaient été mis à la porte suite à la consommation de drogues, leur sang contenant des traces de cocaïne.

    Lire aussi:

    Porte-avions UK bientôt à l'eau: le Times anticipe déjà la «surveillance russe»
    Le porte-avion britannique victime d'une fuite dès sa deuxième semaine de mise en service
    «Dangereusement près»: relations affectueuses de la Royal Navy avec les navires russes
    Tags:
    police, ivresse, marins, marine, Floride, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik