Société
URL courte
434
S'abonner

En Floride, des centaines de milliers de poissons et des animaux marins ont été tués et rejetés sur la côte par une algue toxique. Ces cadavres dégagent une odeur nauséabonde et font fuir les touristes, les toxines présents dans l’algue pouvant se propager et provoquer de graves problèmes respiratoires chez l’homme.

Aux États-Unis, dans la baie de Tampa, sur la côte ouest de la Floride, des poissons et des animaux marins se sont échoués en masse sur les côtes suite à la floraison d'une algue toxique envahissante, rapporte The Washington Post.

Sur une partie du littoral entre Clearwater et St. Petersburg, les employés des services spéciaux doivent ramasser des poissons en décomposition avancée, dont les odeurs pestilentielles ne manquent pas d'effrayer les touristes.

Ces algues toxiques ont également entraîné la mort de centaines de tortues marines, d'une dizaine de grands dauphins et même de requins-baleines de huit mètres de long.

Selon la Commission de la conservation de la faune sauvage, ces algues dangereuses sont situées à environ 190 kilomètres du littoral. Les toxines libérées par les plantes peuvent se propager non seulement dans l'eau, mais aussi dans l'air, provoquant des problèmes respiratoires chez l'homme et pouvant causer une exacerbation de l'asthme.

Fin août, le gouverneur de Floride, Rick Scott, a décrété l'état d'urgence suite à la propagation d'une marée rouge d'algues toxiques ayant déjà tué des centaines de tonnes de poissons et de mammifères marins dont les corps ont été retrouvés échoués sur des plages locales, rapportent des médias locaux. Les autorités de l'État ont débloqué un financement de 1,4 million de dollars afin de surmonter cette crise et de nettoyer les plages.

Lire aussi:

Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Assassinat de Mohsen Fakhrizadeh: un temps Mossad à Téhéran
Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Tags:
poisson, toxines, algues, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook