Société
URL courte
6010
S'abonner

Deux cas de peste porcine africaine détectés dans une commune belge à une dizaine de kilomètres de la frontière avec la France a obligé le ministère de l'Agriculture français à appeler à «une mobilisation immédiate» visant à protéger les élevages.

Deux cas de peste porcine africaine détectés sur des sangliers en Belgique ont été confirmés par les autorités sanitaires belges, a alerté jeudi le ministère de l'Agriculture français, appelant à «une mobilisation immédiate pour protéger (les) élevages», selon l'AFP.

La confirmation de la présence de ce virus, qui ne touche que les porcs et les sangliers, sur la commune d'Etalle, à une dizaine de kilomètres de la France, «constitue une progression inédite de la maladie qui exige une réponse à la hauteur des enjeux économiques considérables pour les filières agroalimentaires françaises», a souligné le ministère.

Il a par ailleurs rappelé qu'il n'existait ni vaccin, ni traitement contre cette infection qui se répand très facilement, selon Le Soir.

Le ministre wallon de l'agriculture, René Collin, s'entretient actuellement avec l'Afsca (Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire) au sujet des mesures à prendre, selon RTBF. D'après leurs informations, une épidémie pourrait avoir de lourdes conséquences non seulement pour la chasse au sanglier, mais aussi pour les élevages en plein air qui pourraient devoir être confinés.

Lire aussi:

«D’autres vaccins sont plus efficaces» qu’AstraZeneca: un début de revirement pour Macron?
Des policiers de plusieurs départements de France attaqués dans la nuit de samedi à dimanche
«Chasseurs de nuit», «crocodiles» et «cygne blanc»: les surprises du défilé aérien militaire à Moscou – images
Où est la France dans la liste des pays européens avec la plus grande part de leur population vaccinée?
Tags:
peste porcine africaine (PPA), sanglier, Belgique, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook