Société
URL courte
1312
S'abonner

Ferrari n’est jamais à court de nouveautés pour épater ceux qui aiment les belles voitures. Le constructeur au cheval cabré vient ainsi de présenter son nouveau modèle, Monza, inspiré par les Ferrari les plus emblématiques des années 1950.

Le géant italien Ferrari a deux nouveaux modèles: une monoplace, appelée Monza SP1, et une biplace, la SP2, toutes les deux inspirées des voitures de course, a rapporté le portail TopGear.

Ces deux nouveaux modèles ont été révélés lors d'une présentation qui a eu lieu le mardi 18 septembre 2018 au sein de l'usine de Maranello, en Italie.

D'après les médias, ces deux modèles sont conçus en série spéciale et en édition limitée, ils sont «les premiers d'un nouveau concept appelé Icona».
Ainsi, il y aura seulement 200 exemplaires et chacun est déjà précommandé.

Avec les Monza SP1 et SP2, Ferrari souhaite rendre hommage à des voitures de course qui ont «contribué à bâtir l'image légendaire» de la marque, précise le portail l'Internaute.

Les deux modèles «présentent un design unique», selon Ferrari. Les véhicules n'ont pas de pare-brise, et ont un immense capot. À l'arrière, un bandeau de LED souligne leur modernité, tandis que leur ligne globale, «extrêmement pure» selon la marque, rappelle les voitures des années 50.

Ferrari présente sa nouveauté comme la «supercar la plus puissante». Le constructeur au cheval cabré annonce un 0 à 100 km/h abattu en 2,9 secondes, et un 0-200 km/h en 7,9 secondes tandis que la vitesse maximale est annoncée à 300 km/h.

Le coût du véhicule s'élève à plus d'un million d'euros.

Lire aussi:

Les USA imposent de nouvelles sanctions contre la Syrie, qui est sur la liste?
Plus besoin d’autorisation parentale pour vacciner les ados de 16 ans: «Le gouvernement ouvre une boîte de Pandore»
Un mort et un autre en réanimation: en Occitanie, le vaccin Pfizer accusé de tuer «des jeunes en pleine forme»
Vladimir Poutine «a un vrai problème»? Le Kremlin répond à Joe Biden
Tags:
vidéo, nouveautés, automobile, Ferrari, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook