Ecoutez Radio Sputnik
    Archéologue

    Quelle est cette mystérieuse civilisation qui habitait il y a 5.000 ans en Oman? (vidéo)

    © AFP 2018 Cesar Manso
    Société
    URL courte
    3140

    Depuis plus de 10 ans, une équipe française d'archéologues mène des fouilles dans le sultanat d'Oman, essayant de lever le mystère qui plane toujours sur une civilisation disparue qui peuplait la région il y a des milliers d'années.

    Des recherches archéologiques que des scientifiques français mènent depuis 2007 près des villes d'Adam et de Saloute dans le sultanat d'Oman doivent faire la lumière sur une civilisation qui y a bâti des structures pour des raisons qui ne sont pas encore très claires, raconte une vidéo publiée par le CNRS et reprise par Le Monde.

    «L'intérêt de fouiller des structures ici, c'est qu'on est sur des cultures protohistoriques, qui n'ont pas d'écriture. On n'a pas d'information qui vient d'eux, on n'a pas de texte, on ne sait pas qui ils étaient, comment ils fonctionnaient, quels étaient leurs cultes, de quoi ils vivaient, comment ils vivaient. La seule solution dans ces cas-là, c'est l'archéologie», explique l'archéologue Clélia Paladre.

    Il s'agit en particulier des restes d'une tour de 30 mètres de diamètre cernée d'un triple mur de trois mètres d'épaisseur. À l'intérieur de la structure, les archéologues ont également découvert des murs en briques crues. En outre, ils ont constaté la présence de deux fossés extérieurs entourant l'édifice.

    «Pour le moment, on ne connaît pas grand-chose de cette tour. En revanche, ce que l'on sait, c'est qu'elle est positionnée dans une plaine d'inondation qui est active encore actuellement, qui vraisemblablement a pu être en eau régulièrement. Ces fossés en eau peuvent réellement avoir une fonction défensive et protéger une ressource qui est à l'intérieur de ces tours», précise la géoarchéologue Tara Beuzin-Waller.

    Partant du fait que des structures similaires retrouvés dans la région avaient des puits d'eau potable en leur centre, les scientifique concluent que la tour en question en avait un elle aussi et espèrent le retrouver dans un avenir proche.

    Selon les scientifiques, tout porte à croire que la tour et ses fortifications avaient pour but de protéger une source d'eau potable que les habitants de cette région très aride considéraient comme une sorte de trésor.

    Cependant, les dimensions et les caractéristiques architecturales de la structure poussent les archéologues à suggérer qu'elle pourrait avoir d'autres fonctions en plus de celles de puits, telles que le stockage et la préparation de denrées alimentaires, voire des activités sociales, économiques ou rituelles. D'ailleurs, rien pour le moment ne leur permet de confirmer ces hypothèses.

    Lire aussi:

    Cinq chambres secrètes retrouvées dans le centre de Moscou
    Une énigme de l'île de Pâques désormais percée
    Une ville de la taille de Monaco exhumée sur la Route de la Soie
    Tags:
    archéologues, tour, Oman
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik