Ecoutez Radio Sputnik
    Des policiers belges

    Les problèmes de la police belge mis en évidence par un syndicat

    © REUTERS / Benoit Tessier
    Société
    URL courte
    0 31

    Le Syndicat national du personnel de police et de sécurité (SNPS) a lancé une action nationale en mettant en évidence les problèmes auxquels font face les policiers belges, dont les salaires sont les plus bas parmi les travailleurs du secteur public, relate le journal La Dernière Heure.

    Le quotidien belge La Dernière Heure a parlé du mécontentement du Syndicat national du personnel de police et de sécurité (SNPS) qui s'érige contre les salaires jugés trop peu élevés des policiers belges.

    Ainsi, le média précise que les policiers belges touchent moins que les employés administratifs de la troisième catégorie seulement diplômés de l'enseignement secondaire et qui gagnent de 15.266 euros à 28.159 euros par an. Même les gardiens de prison touchent de 15.530 à 25.500 euros par an. Quant aux agents de police, ils bénéficient en moyenne de 14.253 à 22.285 euros par an.

    Ainsi, le Syndicat national du personnel de police et de sécurité est déterminé à obtenir des autorités une augmentation du salaire des policiers.

    Un autre problème auquel ces derniers font face est notamment la pénurie de personnel. Selon l'organisation, le service fédéral a besoin de 1.610 agents supplémentaire, les commissariats de district 2.097, dont plus de 540 à Bruxelles. Le déficit en personnel entraîne entre autres le fait que la police se voit obligée de réduire les activités de patrouille, ajoute le journal.

    Le nombre total de policiers en Belgique, y compris les policiers en civil, est d'environ 40.000 personnes.

    Lire aussi:

    La police à court de munitions pour l’entraînement, le Sénat tire la sonnette d’alarme
    Best of 2017: après celui de Sarcelle, de «nouveaux drames» à prévoir?
    Drame de Sarcelles, révélateur du désarroi de la police
    Tags:
    syndicats, salaire, police, Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik