Ecoutez Radio Sputnik
    Espionage

    Sergueï Skripal aurait livré des données secrètes au MI6 à l'aide d'encres invisibles

    CC0 / peterbwiberg
    Société
    URL courte
    10219

    Condamné en Russie pour haute trahison, l'ex-agent agent double Sergueï Skripal avait fourni des données secrètes au MI6 à l'aide d'encres invisibles, indique le nouveau livre du journaliste britannique Mark Urban, dont des extraits ont été publiés par The Daily Mail.

    Le livre «Skripal Files», écrit par le journaliste de la BBC Mark Urban suite à ses entretiens avec l'ex-agent double russe, fait la lumière sur le travail de ce dernier pour les services secrets britanniques.

    Selon le livre, Sergueï Skripal aurait été recruté au début des années 1990 par un agent du MI6 qui se cachait derrière le nom de Richard Bagnall. Lorsqu'il travaillait pour l'ambassade russe à Madrid, MM. Skripal et Bagnall se rencontraient dans «un appartement loué spécialement dans ce but». Pour chaque rencontre, M. Skripal recevait quelques milliers de dollars, mais quand M. Skripal est rentré à Moscou, les espions ont dû trouver d'autres moyens de communication, est-il indiqué.

    C'est ainsi que Sergueï Skripal a commencé à livrer certains secrets aux Britanniques à l'aide de livres. Pour la première fois en 1997, quand sa femme Ludmila est partie avec leur fille Ioulia pour des vacances à Alicante. Là-bas, Ludmila et M. Bagnall se sont échangés des cadeaux, dont le roman d'un écrivain russe que son mari voulait présenter à son «ancien ami». Le livre contenait des pages d'inscriptions faites à l'encre invisible qui ont ensuite pu être lues par les spécialistes du MI6, écrit Urban dans son livre.

    Le journaliste indique que Sergueï Skripal lui a avoué que sa femme ne savait rien du contenu secret du livre, c'est pourquoi l'année suivante elle avait de la même manière transmis un autre livre à M. Bagnal, cette fois lors de séjours à Malaga.

    Pour rappel, Sergueï Skripal avait été arrêté en 2004 pour espionnage pour le compte du renseignement britannique, le MI6, puis libéré en 2010 dans le cadre d'un échange d'agents. Depuis, il vivait à Salisbury, dans le sud de l'Angleterre, où sa fille et lui ont été victimes d'un agent neurotoxique A-234 il y a six mois.

    Lire aussi:

    Après Salisbury, quelle est la destination suivante des Skripal?
    Au service secret de Sa Majesté: que faisait un ex-agent russe au Royaume-Uni?
    Ex-agent de renseignement israélien: l’affaire Skripal, une provocation des services UK
    Tags:
    Sergueï Skripal, Ioulia Skripal, Royaume-Uni, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik