Ecoutez Radio Sputnik
    Cheveux

    Voici pourquoi il ne faut pas se laver les cheveux tous les jours

    © AFP 2018 Chandan Khanna
    Société
    URL courte
    0 292

    Un shampooing quotidien, est-ce si inoffensif que ce que l’on voudrait croire? Se laver les cheveux tous les jours pourrait les dépouiller de leurs huiles naturelles, les dessécher, ainsi qu’aboutir au fait qu’ils se salissent plus vite, a raconté au quotidien britannique The Daily Mail le styliste hollywoodien Mark Townsend.

    Le coiffeur-styliste de célébrités Mark Townsend a évoqué dans une interview accordée au quotidien britannique The Daily Mail les principes de l'hygiène des cheveux, en lançant un avertissement concernant les dommages à long terme pouvant être causés par un shampooing quotidien.

    «Se laver les cheveux trop souvent peut les décaper et vous donner une surproduction d'huile sur votre cuir chevelu, car vous le séchez», a-t-il expliqué en soulignant que «sauter un jour ou deux entre les lavages empêche effectivement cette surproduction».

    Dans le même temps, un lavage quotidien pourrait abîmer non seulement les pointes des cheveux, mais également toute la longueur. Le styliste suggère toutefois que la meilleure solution «empirique» serait de se laver les cheveux deux-trois fois par semaine.

    En outre, le shampoing sec est le moyen le plus simple entre les lavages pour aider les cheveux à paraître propres, à condition de l'utiliser correctement, souligne Mark Townsend.

    Pour éveiller la beauté naturelle des cheveux, M.Townsend conseille finalement de se les brosser avant de se coucher, en partant des racines afin de se servir des huiles produites naturellement par le cuir chevelu comme conditionneur.

    Lire aussi:

    Un truc complètement nuisible pour les femmes à ne jamais faire le matin
    Un colibri peu attentif confond une casquette avec une fleur
    La nature de la coiffure «bizarre» de Trump enfin expliquée
    Tags:
    coiffeur, beauté, cheveux
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik