Société
URL courte
5811
S'abonner

Depuis plusieurs jours, le nom de Stanislaw Michalkiewicz, éditorialiste de Radio Maryja et Telewizja Trwam, est sur toutes les lèvres en Pologne, suite à son commentaire scandaleux à propos de l'indemnisation d’une victime d’un prêtre-pédophile.

Dans une vidéo postée sur YouTube, le journaliste de la très populaire station catholique Radio Maryja, Stanislaw Michalkiewicz, a tenu des propos désobligeants, commentant le cas de la Polonaise Katarzyna qui avait été abusée sexuellement à l'âge de 13 ans par un prêtre-pédophile et qui combattait à présent pour en être indemnisée.

Stanislaw Michalkiewicz a été le plus indigné par le fait que ce n'était pas le prêtre érotomane, mais sa paroisse qui devrait désormais indemniser la jeune fille.

Prenant le parti de la victime, le tribunal a reconnu coupable la Compagnie de Jésus pour avoir fermé les yeux sur le prêtre pédophile dans ses rangs.

Selon les médias polonais, la victime a 24 ans aujourd'hui, mais elle n'a toujours pas surmonté son traumatisme du passé. Le prêtre l'avait tenue en captivité et violée pendant plus de 10 mois. Depuis, Katarzyna fait l'objet d'un suivi psychologique permanent.

Et le prêtre Roman B.? Après avoir purgé sa peine de quatre ans de prison, il a été libéré et s'est installé dans une maison pour prêtres à la retraite.

Selon M.Michalkiewicz, les victimes présumées ont trouvé un excellent moyen de gagner de l'argent et de se faire de la publicité à l'aide de tels scandales retentissants.

«Gagner un million de zlotys [232.500 euros, ndlr] pour harcèlement, parce que quelqu'un a mis la main sous une jupe, qui ne le voudrait pas? […] Beaucoup de femmes retirent leurs jupes pour bien moins d'argent. Et voici un million de zlotys et une allocation à vie», ricane le journaliste, et on entend des rires derrière la caméra.

«Un million de zlotys […].Même les p**** ne gagnent pas autant dans le monde, sans parler de notre pauvre pays, je ne sais pas comment il va le supporter», a-t-il fulminé.

Le Centre de suivi du racisme et de la xénophobie s'est intéressé à l'affaire de Stanislaw Mikhalkevich, en soulignant, sur sa page Facebook, que le journaliste avait dépassé toutes les limites du permis et devrait répondre de ses paroles devant la justice.

Lire aussi:

Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
Près de 40.000 nouvelles contaminations en 24 heures en France
Tags:
journalistes, prêtre, indemnisation, tribunal, pédophilie, victimes, Radio Maryja, Sputnik, Stanislaw Michalkiewicz, Pologne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook