Ecoutez Radio Sputnik
    A man uses his mobile phone to connect to internet via wi-fi in a street of Havana, on July 2, 2015

    Internet serait-il la chasse gardée des hommes?

    © AFP 2018 YAMIL LAGE
    Société
    URL courte
    0 20

    La plupart des internautes sont des hommes et dans certains pays, le nombre de femmes surfant sur le Web est deux fois inférieur à celui des hommes, relatent les résultats d’une étude réalisée par l’organisation Inclusive Internet Index.

    Les hommes utilisent internet 33,5% plus souvent que les femmes, apprend-on de l'étude réalisée par l'organisation Inclusive Internet Index, dont les résultats sont publiés par The Guardian.

    Dans la plupart de cas, cela est lié avec les restrictions auxquelles les femmes sont confrontées dans certains pays, notamment l'inaccessibilité de l'enseignement, l'impossibilité de travailler ou les salaires très bas.

    Par exemple, comme l'indiquent les résultats de l'étude, dans les villes de New Delhi en Inde ou de Manille aux Philippines, les informations recherchées par les femmes sur la Toile doivent être contrôlées et sont soumises à des restrictions. De plus, les deux tiers des personnes interrogées sont convaincues que les femmes ne doivent pas se rendre dans les cybercafés.

    De son côté, Dhanaraj Thakur, directeur des recherches à la Web Foundation, estime que si un foyer ne possède qu'un seul smartphone, il sera entre les mains d'un homme.

    «Il peut n'y avoir qu'un seul smartphone à la maison, c'est pourquoi les femmes n'ont pas d'accès [à internet]», explique-t-il.

    Un autre facteur important reste le prix de la connexion. Les spécialistes des organisations concernées sont sûrs que les familles avec un revenu modeste ne s'intéresseront à internet que lorsque le prix d'accès ne dépassera pas 2% de leur revenu mensuel.

    Lire aussi:

    La femme syrienne ou comment la guerre a redistribué les rôles au sein de la société
    Un lien entre le revenu et l'obésité est établi
    Fin de la neutralité du Net: la France, dernier pilier de l’internet libre?
    Tags:
    société, étude, femme, homme, Internet
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik