Société
URL courte
311557
S'abonner

La présentatrice de la NBC Megyn Kelly, qui avait interviewé Vladimir Poutine en 2017, a été virée de la chaîne à peine 48 heures après avoir défendu le «blackface», le fait de se grimer en noir.

Plusieurs sources ont confirmé que Megyn Kelly, l'une des présentatrices les plus connues de la télévision américaine et qui avait interviewé le Président russe en 2017, ne travaillait plus pour NBC, fait savoir Daily Mail.

Cette décision intervient 48 heures à peine après que la journaliste a fait des remarques dans lesquelles elle avait défendu le «blackface», le fait de se grimer en noir, qui à l'origine visait à se moquer des Afro-Américains à l'époque de l'esclavagisme.

Les propos de la vedette de la télévision ont provoqué un gigantesque tollé sur les réseaux sociaux et des appels au licenciement. Dès le lendemain, Megyn Kelly a tenté de présenter des excuses, en larmes face à une caméra. «Je me suis trompée», a-t-elle reconnu, expliquant n'avoir eu aucune connaissance des faits historiques liés au «blackface». Mais cela n'a servi à rien.

«Megyn Kelly est terminée. Elle ne reviendra jamais», a déclaré au journal un dirigeant de la NBC, au courant de la situation.

Mme Kelly devrait percevoir l'intégralité de son contrat de 69 millions de dollars, à moins que l'employeur ne puisse prouver qu'elle a violé une clause d'une manière ou d'une autre.

 

 

 

Lire aussi:

Un «tueur de chiens» vivant dans l’eau découvert sur une plage australienne - photo
Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Litres d’eau, nourriture: quels produits acheter et stocker en cas de pandémie?
Le nombre de contaminations au coronavirus explose en France
Tags:
licenciement, racisme, journalisme, NBC News, Megyn Kelly, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook