Ecoutez Radio Sputnik
    Un bébé

    Un Chinois désespéré de ne pas avoir eu de fils vend sa fille âgée de 10 jours

    CC0 / Pexels
    Société
    URL courte
    0 014

    Quand la naissance de sa deuxième fille a fait voler en éclats son grand rêve d’avoir un garçon, le Chinois Li n’a pu accepter cette réalité et a vendu sa cadette qui n’avait que dix jours.

    Un Chinois qui chérissait le rêve d'avoir un fils a été au désespoir d'apprendre la naissance de sa deuxième fille et l'a vendue, informe le quotidien Daily Mail.

    Xiaohu, ce père qui n'avait pu accepter la réalité de ne pas avoir de descendant mâle, a été par la suite arrêté, tout comme le couple qui a «acquis» l'enfant, selon la police de la province de Zhejiang.

    La vente que ce père a réalisée au mois de septembre lui a apporté 500 euros. Sa mère a décidé de le dénoncer à la police après avoir compris que sa petite-fille avait disparu.

    Xiaohu a expliqué aux forces de l'ordre qu'étant sans travail, il se sentait incapable d'élever deux filles.

    Le couple qui a acheté le bébé avait essayé d'avoir ses propres enfants pendant une dizaine d'années. Il a confié avoir trouvé l'annonce de la vente du bébé sur le Net. Le couple a été également arrêté.

    Selon la loi chinoise, la vente ou l'enlèvement de femmes et d'enfants est passible d'une peine comprise entre 5 et 10 ans, ou de la perpétuité ou de la peine de mort.

    Depuis le 1er janvier 2016, les familles chinoises sont autorisées à avoir deux enfants vu la réduction du nombre de la population active et le déséquilibre entre les sexes. Le gouvernement étudie actuellement la possibilité d'annuler le contrôle des naissances en 2019.

    Lire aussi:

    Grave pénurie de femmes: à quoi sont prêts les Chinois pour trouver une épouse
    Le pays le plus peuplé du monde appellerait à enfanter pour des bénéfices financiers
    Une libanaise donne naissance à des sextuplés
    Tags:
    père, ventes, bébé, enfants, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik