Société
URL courte
3243
S'abonner

Piotr Porochenko a exigé des représentants de l’Église orthodoxe russe, dont il fait une Église d’État, qu’ils quittent le territoire ukrainien. Le Patriarcat de Moscou n’a pas tardé à réagir à cette déclaration en rappelant qu’il y avait en Ukraine une Eglise canonique orthodoxe ukrainienne qui jouissait du soutien de la majorité de la population.

Utilisant l'adjectif «russe» dans sa forme qui qualifie l'État (rossiïsky) et non le groupe ethnique (russky), le Président ukrainien a enjoint les représentants de l'Église orthodoxe russe* de quitter le territoire de son pays précisant qu'ils n'avaient «rien à y faire». L'emploi d'un adjectif pour un autre n'a pas échappé à l'attention du Patriarcat de Moscou qui a immédiatement réagi à l'appel de Piotr Porochenko dans un entretien accordé à Sputnik.

«Est-il normal que le Conseil de sécurité de Russie sous la présidence de Poutine se réunisse en urgence au Kremlin avec la question à son agenda de savoir comment défendre l'Église orthodoxe russe* en Ukraine», a-t-il notamment annoncé en ajoutant que les représentants du Patriarcat n'ont «rien à faire» dans son pays et qu'ils doivent rentrer «chez eux, en Russie».

Le Patriarcat de Moscou a commenté pour Sputnik cette déclaration du Président ukrainien.

«En Ukraine, il n'y a aucun représentant de l'Église orthodoxe russe*. Bien plus, selon des diptyques appliqués dans le monde orthodoxe, cette organisation n'existe pas. L'Eglise orthodoxe ukrainienne ne représente que le peuple ukrainien, qui, dans sa grande majorité, la soutient, elle et ses représentants», a souligné l'interlocuteur de Sputnik.

*Adjectif qui qualifie l'Etat et pas le groupe ethnique

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Un homme tabassé par trois policiers à Paris, qui ont de plus menti dans leur rapport – vidéo choc
Tags:
religion, confusion, piège, église, Petro Porochenko, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook