Société
URL courte
3228
S'abonner

Les jus déshydratés font actuellement des ravages dans les écoles algériennes: les enfants sniffent le contenu des sachets avec un manche de stylo évidé. Les effets: des étouffements brutaux, des douleurs thoraciques, des étourdissements et des nausées.

Un nouveau phénomène a fait son apparition dans les écoles de la wilaya de Bouira, au sud-est de la capitale algérienne, où des écoliers et adolescents consomment du «jus en poudre», pour en faire une sorte de drogue, raconte ObservAlgerie.

«On ouvre le sachet et on "sniffe" le contenu avec un manche de stylo», a déclaré un élève, cité par Algerie-Focus. Selon lui, les effets ressentis sont des «étouffements brutaux, des douleurs thoraciques, mais aussi des étourdissements et des nausées».  Il s'agit là des symptômes d'une crise de panique.

D'après ObservAlgerie, ce sont les parents qui ont tiré la sonnette d'alarme concernant ce fléau qui ravage les établissements d'enseignements primaires et moyens. Les parents d'élèves appellent tant le ministère de l'Éducation nationale que celui du Commerce à prendre des mesures pour enquêter sur ce «jus en poudre» et ses effets stupéfiants.

Des élèves ont également témoigné sur les différentes façons de consommer la nouvelle drogue, comme l'inhaler ou la fumer. De nombreuses hospitalisations ont été constatées après ces essais.

 

Lire aussi:

L’Égypte a besoin d’armes, la France répondra-t-elle présente?
Didier Raoult interpelle l'OMS sur le remdesivir et en dénonce les effets secondaires
Assassinat du général Soleimani: «les Américains se prennent pour les maîtres du monde», selon Tahhan
Tags:
jus de fruit, drogue, enfants, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook