Société
URL courte
315
S'abonner

Inspirée par le mouvement #MeToo, l’ex-stagiaire à la Maison-Blanche, qui aurait reconsidéré sa liaison sexuelle avec Bill Clinton, se dit disposée à réitérer ses excuses devant Hillary Clinton.

Monica Lewinsky, devenue célèbre après sa liaison scandaleuse avec le Président américain Bill Clinton, se dit prête à s'excuser une fois de plus auprès de son épouse, l'ex-secrétaire d'État Hillary Clinton, lit-on dans son article publié par le magazine Vanity Fair.

Selon elle, ses premiers mots publics après le scandale, prononcés en mars 1999, consistaient en des excuses adressées directement à Chelsea, la fille du Président, et à Mme Clinton. «Et si je voyais Hillary Clinton en personne aujourd'hui, je sais que je ferais appel à la force dont j'ai besoin pour reconnaître à nouveau, sincèrement, à quel point je suis désolée. Je sais que je le ferais, car je l'ai fait dans d'autres situations difficiles liées à l'année 1998», a écrit Mme Lewinsky.
Elle s'est par ailleurs dite convaincue que Bill Clinton devrait s'excuser lui aussi. «Il serait un meilleur homme dans ce cas… et la société à son tour serait meilleure.»

En juin, des médias rapportaient que Bill Clinton, Président des États-Unis entre 1993 et 2001, ne s'était pas excusé auprès de Mme Lewinsky et ne jugeait pas nécessaire de le faire.

Monica Lewinsky a déclaré en février 2018 que le mouvement anti- harcèlement #MeToo l'avait poussée à reconsidérer ses relations avec l'ex-Président. Bien que son consentement fût évident, elle estime aujourd'hui que M.Clinton avait abusé de son pouvoir.

Monica Lewinsky a défrayé la chronique en 1998-1999 lorsqu'il a été rendu public qu'elle avait eu des relations sexuelles avec le Président Bill Clinton, lors d'un stage effectué à la Maison-Blanche. Le mensonge sous serment de Clinton à propos de cette relation a conduit à un impeachment à son encontre, procédure qui fut bloquée par le Sénat des États-Unis. Cette affaire est connue sous le nom d'«affaire Lewinsky» ou de «Monicagate».

Lire aussi:

Après le Covid, le chaos social? Le FMI s'inquiète pour la France
Nouveau rebondissement dans l'affaire Elisa Pilarski tuée par des chiens
Sanofi a commis une «erreur de débutant» en fabriquant son vaccin: une virologue étrille le géant français
Gorbatchev reçoit un message de Biden
Tags:
MeToo, Hillary Clinton, Chelsea Clinton, Bill Clinton, Monica Lewinsky, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook