Société
URL courte
0 06
S'abonner

En Italie, une infirmière est soupçonnée d’avoir ôté la vie à ses deux enfants, un garçon de 7 ans et une fille de 9 ans par une injection mortelle de médicaments, rapporte la presse italienne citant l’agence de presse ANSA. Selon le média, la femme a ensuite mis fin à ses jours.

Une tragédie s'est produite le 15 novembre dans la ville italienne d'Aymavilles, située dans la Vallée d'Aoste, au nord-ouest du pays à la frontière avec la France.

Comme le rapportent des médias locaux se référant à l'agence de presse italienne ANSA, une mère, Marisa Charrere, a tué son garçon de 7 ans et sa fille de 9 ans par injection de médicaments. D'après le média, elle a ensuite mis fin à ses jours.

Selon ANSA, c'est Loredano Petey, le père qui a découvert les corps en rentrant du travail. L'agence précise que la femme de 48 ans a laissé des messages disant qu'elle ne pouvait plus supporter le «poids des épreuves de la vie».

Marisa Charrere travaillait comme infirmière dans le service de cardiologie de l'hôpital d'Umberto Parini d'Aosta, rapporte la presse italienne. C'est là où elle a obtenu les médicaments pour préparer le cocktail mortel.

Une enquête a été ouverte.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Sanctions contre la Russie, le Venezuela et la Birmanie: «une erreur stratégique majeure commise par l’UE»
Tags:
meurtre, hôpital, infirmière, injection létale, enfants, mère, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook