Ecoutez Radio Sputnik
    Carlos Ghosn

    «Sans doute "l'enquête" la plus rapide de l'Histoire»: le Net sur l’arrestation de Ghosn

    © AP Photo / Itsuo Inouye
    Société
    URL courte
    34223

    Le ministre français de l'Économie a déclaré sur France Info qu'il faudrait «une gouvernance intérimaire» après l'arrestation à Tokyo du PDG de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi Motors, Carlos Ghosn, soupçonné de fraude fiscale. Les réseaux sociaux se sont enflammés pour ironiser sur la rapidité de l'enquête et mettre en doute ses résultats.

    Carlos Ghosn, PDG de l'alliance automobile Renault-Nissan-Mitsubishi Motors placé en garde à vue par le parquet de Tokyo sur des soupçons de dissimulation de revenus, «n'est plus en état de diriger le groupe», a déclaré le ministre français de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, sur France Info.

    Il a ajouté qu'il fallait mettre en place «une gouvernance intérimaire» et qu'il n'y avait «rien de particulier à signaler» au sujet de la situation fiscale de Carlos Ghosn en France.

    La Toile n'est pas passée à côté de la nouvelle et a rapidement réagi.

    Les uns raillent la rapidité de l'enquête.

    D'autres ne font que constater les faits.

    Certains se montrent plus que sceptiques, mais semblent ne pas douter de la culpabilité de Carlos Ghosn.

    Plusieurs internautes émettent des doutes quant au résultat des investigations.

    Quelques-uns concluent à un éventuel règlement de comptes.

    Enfin, certains laissent exploser leur colère ou mettent en relief l'irresponsabilité du gouvernement.

    Cette arrestation devrait conduire au limogeage de Carlos Ghosn. Ainsi, Renault a d'ores et déjà annoncé que son conseil d'administration se réunirait «au plus vite», tout en précisant être «dans l'attente d'informations précises».

    Carlos Ghosn, patron de l'empire automobile Renault-Nissan-Mitsubishi, a été arrêté à Tokyo sur des soupçons de fraude fiscale pour quelque cinq milliards de yens, soit environ 38,8 millions d'euros, depuis 2011.

    Lire aussi:

    Le Web semble déjà connaître le futur de Carlos Ghosn arrêté à Tokyo pour fraude
    L’affaire Ghosn montre que le Japon est un État «où la corruption ne reste pas impunie»
    Le conseil d'administration de Mitsubishi Motors révoque son président Carlos Ghosn
    Tags:
    revenus, démission, fraude fiscale, arrestation, enquête, Renault-Nissan, Bruno Le Maire, Carlos Ghosn, Tokyo, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik