Société
URL courte
2121
S'abonner

Tremblements de terre, tsunamis, tempêtes: un classement mondial montre quel pays présente le plus de risques de mourir des conséquences d'une catastrophe naturelle. La France et la Russie semblent plutôt épargnées.

Des spécialistes de la société allemande Bündnis Entwicklung Hilft, qui regroupe plusieurs organisations humanitaires, ont dressé un classement mondial des pays où le risque est le plus élevé de mourir des suites de catastrophes naturelles, relate Der Spiegel.

Les chercheurs analysent non seulement la fréquence statistique des catastrophes naturelles dans différents pays, mais également leur niveau de préparation à ce genre de défis.

Les scientifiques, conduits par la professeure Katrin Radtke de l'Université de la Ruhr à Bochum, ont analysé des données provenant de 171 pays sur une période de six ans.

Les îles du Pacifique Vanuatu et Tonga figurent en tête de la liste des zones vulnérables. Cela signifie qu'il y a un plus grand risque de s'y faire tuer lors d'une catastrophe naturelle. La région est particulièrement menacée par les tremblements de terre, les tsunamis et les tempêtes. Les Philippines sont également touchées, où les habitants doivent également compter avec des éruptions volcaniques et des glissements de terrain. L'Amérique centrale, l'Afrique occidentale et centrale et l'Asie du Sud-Est sont aussi particulièrement exposées.

La Russie et la France font partie des pays dont l'indice de danger des catastrophes naturelles est le plus bas.

Les pays les plus sûrs du point de vue du risque de catastrophes naturelles sont le Qatar, Malte et l'Arabie saoudite.

«Les risques de catastrophe sont répartis de manière inégale, affectant principalement les pays insulaires et à revenu faible en Océanie, en Asie et en Amérique centrale», notent les chercheurs dans le rapport.

Le facteur des infrastructures est particulièrement déterminant dans ce domaine, soulignent les experts. Car ce n'est que s'il y a suffisamment de routes et d'aéroports que les gens peuvent se mettre rapidement en sécurité et que les équipes de secours peuvent atteindre les zones de crise. Un réseau électrique stable, de l'eau potable et un nombre suffisant d'hôpitaux et de médecins permettent de sauver des vies en cas de catastrophe naturelle.

Lire aussi:

Il aurait cambriolé au moins 42 logements en utilisant cette technique particulière
Selon le Pr. Raoult, «le Lancet demande des comptes aux auteurs» de l’étude publiée
Défaut de paiement, un «désastre à grande échelle» à venir aux États-Unis
Alger rappelle «immédiatement» son ambassadeur à Paris après les documentaires sur le Hirak
Tags:
tsunamis, risques, danger, catastrophe naturelle, classement, Arabie Saoudite, Malte, Tonga, Vanuatu, Qatar, Russie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook