Ecoutez Radio Sputnik
    Femme en voile

    Croiser des femmes voilées en Finlande devient courant? Une ethnologue avance une réponse

    © AFP 2018 Safin Hamed
    Société
    URL courte
    7129

    Les femmes finlandaises qui se convertissent à l'islam ne voient pas le voile comme un symbole d'oppression, mais comme un signe de libération de la beauté superficielle, affirme une chercheuse spécialisée dans les questions religieuses.

    De plus en plus souvent, l'on peut croiser des femmes voilées dans les rues finlandaises. Cela est dû en partie à la récente vague d'immigrés et de demandeurs d'asile originaires de pays musulmans, constatée depuis 2015, et en partie à la conversion de Finlandaises à l'islam de leur propre chef, a rapporté la chaîne de télévision nationale Yle.

    Meri Tuovinen, chercheuse et ethnologue à l'Université de Jyväskylä, Turku et d'autres grandes villes finlandaises ont enregistré une augmentation des conversions à l'islam, le plus souvent de femmes de souche finlandaise qui n'avaient auparavant aucune affiliation avec la culture musulmane. Les grandes villes offrent plus d'opportunités pour trouver des esprits partageant les mêmes idées et organisent davantage d'événements, a-t-elle expliqué.

    Selon Mme Tuovinen, cela va dans le sens de la tendance internationale, car l'islam continue de renforcer ses positions dans le monde occidental, tandis que les autres religions perdent du terrain ou, au mieux, restent stables.

    Malgré l'absence de statistiques nationales, la chercheuse est d'avis que le nombre de convertis est en augmentation en Finlande. Pour ses recherches approfondies, elle a interviewé 31 Finlandais devenus musulmans dans diverses régions du pays. Parmi eux, 28 sont des femmes et trois des hommes.

    Bien que les répondants soient un groupe mixte, aient différents âges et des positions différentes dans la société, les 31 convertis avaient ceci en commun qu'ils perçoivent l'islam comme une religion «logique» et «intellectuelle». Une autre explication est que l'islam permet aux gens d'établir un «contact direct avec Dieu».

    Les Finlandaises converties ont également affirmé être «libérées par la coiffe islamique», ce qui leur permet «d'échapper aux canons de la beauté occidentale et aux attentes».

    «Le paradoxe, c'est que les femmes elles-mêmes se sentent libérées par leur couvre-chef, alors que cette tenue est généralement considérée en Occident comme un signe de contrainte et d'inégalité», a expliqué Mme Tuovinen à Yle.

    En 2016, le Centre de recherche Pew a estimé qu'environ 2,7% des 5,5 millions d'habitants de la Finlande étaient musulmans, mais ce chiffre pourrait atteindre 15% d'ici 2050. Historiquement, les musulmans finlandais étaient presque entièrement constitués de Tatars finlandais, mais maintenant ils comprennent d'autres groupes de population, dont des Arabes, des Somaliens, des Kurdes, des Turcs et des Albanais.

    En outre, une enquête de 2018 a révélé que près des deux tiers des Finlandais (62%) pensent que l'islam est fondamentalement incompatible avec la culture et les valeurs de la Finlande. En outre, plus d'un quart ont déclaré qu'ils n'accepteraient jamais un musulman en tant que membre de leur famille, alors que 14% s'opposaient à l'idée d'avoir des musulmans comme voisins.

    Lire aussi:

    Des manifestations pro et anti-migrants à Turku au lendemain de l’attaque au couteau
    Attaque au couteau en Finlande: l'assaillant ciblait des femmes
    La Finlande veut introduire la déchéance de nationalité pour les terroristes
    Tags:
    port de voile, religion, musulmans, femmes, islam, Finlande
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik