Ecoutez Radio Sputnik
    Une famille

    Une Américaine est convaincue que son fils est une fille et rêve de changer son sexe

    CC BY 2.0 / mario0107
    Société
    URL courte
    10012

    James, six ans, est coincé dans un cauchemar d'identité sexuelle. Chez sa mère à Dallas, au Texas, James vit comme une fille transsexuelle nommée «Luna». Mais, lorsqu’il a le choix sans ses parents, c’est un garçon, son sexe de naissance. La mère accuse le père de maltraitance sur mineur.

    Le divorce est difficile pour les enfants, mais particulièrement pour James Younger, âgé de six ans, du Texas. Son père se bat contre son ex-femme au tribunal, qui est convaincue que James est une fille transgenre, raconte The Federalist.

    Quand James est avec son père, Jeff Younger, c'est un garçon. Il s'habille comme un garçon, sort avec d'autres garçons et se présente lui-même comme un garçon. Toutefois, au domicile de sa mère, Anne Georgulas, le garçon est appelé Luna et habillé avec des vêtements de fille. Anne, elle-même pédiatre, a commencé à le désigner exclusivement par «elle», l'a inscrit à l'école sous son nom de fille, l'a encouragé à se travestir et l'a emmené chez un thérapeute en transition sexuelle qui travaille avec des enfants transgenres.

    Dans la procédure de divorce des parents, la mère a accusé le père de maltraitance sur mineur pour ne pas avoir accepté que James soit transgenre, a demandé une ordonnance de non-communication à son encontre et cherche à mettre fin à ses droits parentaux. Elle cherche également à lui demander de payer pour les visites de l'enfant chez le thérapeute et pour des médicaments hormonaux.

    Comme on pouvait s'y attendre, le thérapeute, choisi par la mère, a diagnostiqué une dysphorie sexuelle chez James, un conflit entre le sexe biologique et l'identité de genre d'une personne. Le diagnostic a donné à la mère des munitions pour se battre pour la garde permanente de James et elle a menacé de mettre fin aux droits parentaux de son père.

    D'après les notes du thérapeute, le garçon a choisi de s'identifier comme une fille lorsqu'il était seul avec sa mère. Le reste du temps, il s'identifiait comme garçon lorsqu'il était seul avec son père.

    Dans le même temps, le père du garçon ne voit pas de signes de dysphorie sexuelle. Au domicile du père, James semble être un garçon normal et ne s'identifie pas comme une fille. Entre des vêtements de garçon ou de fille, il choisit de s'habiller en garçon. Le fait que James change d'identité de genre en fonction du parent présent rend le diagnostic de dysphorie de genre à la fois douteux et nuisible. De plus, le père a recueilli le témoignage de parents d'amis de son fils et d'autres témoins qui déclarent n'avoir jamais vu l'enfant s'identifier à une fille.

    Si la mère de James gagne le procès, le thérapeute commencera sa transition, lui donnant éventuellement accès à des hormones bloquant la puberté et à une opération de conversion sexuelle. La famille qui se bat pour sauver le garçon d'un diagnostic erroné a créé un site Web appelé «Save James».

    Lire aussi:

    Une prestigieuse école anglaise envisage d’autoriser les garçons à porter des jupes
    Un retraité héroïque sauve un petit garçon suspendu au 3e étage (vidéo)
    Un voleur de voiture de 10 ans se fait pourchasser par la police pendant une heure (vidéo)
    Tags:
    sexe, transgenre, Texas, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik