Société
URL courte
3216
S'abonner

L’envie de rester belle en toute occasion peut parfois jouer un mauvais tour. C’est, d’ailleurs, ce qui est arrivé à une journaliste australienne qui avait été mise à la porte du parlement pour sa tenue vestimentaire qualifiée de trop «découverte». Cependant en observant une photo de la journaliste, les internautes sont restés perplexes.

Patricia Karvelas, journaliste australienne, s'est plainte de ne pas avoir été autorisée à assister à une conférence de presse au parlement à cause de sa tenue vestimentaire jugée trop «découverte». Indignée, la jeune femme a posté sa photo sur Twitter pour que tout le monde puisse voir comment elle était habillée ce jour-là.

​«Je viens de me faire virer de la réunion parlementaire parce que l'on pouvait voir trop de peau. C'est de la folie», a-t-elle écrit.

​Cette photo a suscité une vive réaction des internautes qui, pour la plupart, ont pris sa défense. Selon eux, la tenue de la journaliste n'avait rien de provocateur.

​«Vraiment absurde. Pas ta tenue. La règle», a commenté Craig Emerson, ancien membre du parlement.

«Vous plaisantez? S'il vous plaît, dites-moi que vous plaisantez», s'est étonné un autre internaute.

Pour soutenir Patricia, certains internautes ont partagé des photos de l'ancienne ministre des Affaires étrangères, Julie Bishop, qui se présentait souvent au parlement en portant des robes qui ne cachaient pas ses bras nus.

Lire aussi:

Un très fort bruit d’explosion entendu à Paris et en Île-de-France
Ankara répond à Paris après les propos de Macron sur le Haut-Karabakh
La Défense arménienne publie des photos de l'avion Su-25 abattu par un F-16 turc, selon Erevan
Détonation entendue à Paris: pourquoi l’avion de chasse a-t-il produit un bruit si fort?
Tags:
décolleté, journalistes, femmes, internautes, Australie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook