Société
URL courte
2222
S'abonner

De nos jours, les éco-designers ne manquent ni de matières ni d’idées, insufflant une vie nouvelle à des objets qu’on jette d’habitude à la poubelle. On fait effectivement bien des choses en recyclant des objets dont on n’a plus besoin. Sputnik a rencontré le Russe Stepan Savinov qui coud ses sacs «Wollenberg» à partir de bâches pour camion.

Tout a commencé en 2014, lors d'un voyage en Allemagne pour visiter des établissements qui forment de futurs designers de vêtements, a raconté à Sputnik Stepan Savinov, habitant d'Ekaterinbourg qui n'avait à l'époque que 13 ans et qui coud à présent les sacs à la mode «Wollenberg» à partir de vieilles bâches allemandes pour camion.

Le Russe Stepan Savinov qui coud ses sacs «Wollenberg» à partir de bâches pour camion
© Photo / Wollenberg
Le Russe Stepan Savinov qui coud ses sacs «Wollenberg» à partir de bâches pour camion

«Wollenberg est le nom de mon arrière-grand-père, mais ce n'est pas la seule explication du nom attribué à ma marque. Traduit de l'allemand "wollen" signifie "vouloir", et "berg" signifie "montagne". Surmonter les difficultés, aller toujours de l'avant, c'est ce qui est à la base de la philosophie de notre label», a poursuivi l'interlocuteur de l'agence.

Des sacs «Wollenberg» fabriqués à partir de bâches pour camion
© Photo / Wollenberg
Des sacs «Wollenberg» fabriqués à partir de bâches pour camion

Et d'expliquer qu'avant de devenir des sacs, ces bâches couvraient des poids lourds allemands circulant à travers toute l'Europe.

Des sacs Wollenberg fabriqués à partir de bâches pour camion
© Photo / Wollenberg
Des sacs Wollenberg fabriqués à partir de bâches pour camion

«Tu achètes un tel sac et poursuis l'histoire qui y est liée. Tu avances vers ton but en surmontant les obstacles, tout en restant toi-même. […] Bien que différentes, les bâches pour camion sont essentiellement fabriquées en PVC. C'est pourquoi nos sacs ne se déchirent pas, ne se déforment pas et ne craignent aucune température. Ils sont faciles à entretenir. Il suffit de les nettoyer avec une serviette humide», a noté le jeune homme.

Un sac à la mode Wollenberg
© Photo / Wollenberg
Un sac à la mode Wollenberg

Selon ce dernier, ces sacs ne sont pas très chers sans être pour autant les moins onéreux du marché.

«À présent, je fais mes études en Allemagne pour devenir designer de vêtements pour femmes. […] Je veux essayer de me réaliser en Europe, sans oublier évidemment la Russie», a résumé l'interlocuteur de Sputnik.

Lire aussi:

Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Louboutin prend ses distances avec Assa Traoré, assurant qu'elle n'est pas une «égérie»
Togo: surpris en train de profaner une tombe, un «féticheur» a été brûlé vif
«Je vais tous vous crever»: appelés pour des violences conjugales, des policiers se font tirer dessus
Tags:
sac à dos, sac à main, vêtements de marque, designer, recyclage, mode, Sputnik, Stepan Savinov, Ekaterinbourg, Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook