Société
URL courte
5211
S'abonner

Deux corps, ceux d’une mère et de sa fille, ont été retrouvés samedi au large de Gdyel, dans le nord-ouest de l'Algérie, par des garde-côtes d’Oran. Ces deux femmes se trouvaient avec 18 autres migrants dans une embarcation qui a pris feu jeudi au large d’Oran.

Des garde-côtes d'Oran, dans le nord-ouest de l'Algérie, ont repêché samedi au large de Gdyel deux corps, a annoncé le service de presse des garde-côtes cité par l'agence de presse algérienne TSA.

Les deux victimes sont une mère et sa fille, les services de la brigade de la gendarmerie de Gdyel ayant réussi à les identifier.

Selon le média citant des sources officielles, le père et le fils de cette famille ont également été victimes de ce drame.

«Le père est toujours porté disparu alors que le fils qui a pu être secouru, se trouve actuellement à l'hôpital de Tenes», a précisé l'interlocuteur de l'agence.

Les gardes-côtes d'Oran poursuivent l'opération de recherche des migrants clandestins dont l'embarcation a pris feu jeudi. Les 20 personnes à bord du navire étaient initialement toutes portées disparues.

Lire aussi:

Dupond-Moretti garde des Sceaux, «une déclaration de guerre à la magistrature», selon un syndicat
Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Certains gels hydro-alcooliques peuvent cacher un danger mortel
Cas de Covid-19 importés d’Algérie: «on donne le bâton pour se faire battre»
Tags:
corps humain, garde-côtes, incendie, migrants, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook