Société
URL courte
2183
S'abonner

Confirmant que les tests de virginité des deux doigts n’ont aucune pertinence scientifique et qu’ils violent les droits de l’Homme de celles qui subissent cette procédure, le célèbre professeur indien Indrajit Khandekar exige de le retirer du cursus médical.

Les tests de virginité des deux doigts doivent être retirés des livres en médecine, estime Indrajit Khandekar, professeur indien réputé en sciences médico-légales du Mahatma Gandhi Institute of Medical Sciences (MGIMS).

Il a contacté le ministère de la Santé et du bien-être familial en espérant que le test de virginité des deux doigts soit supprimé du programme de médecine, selon le Daily News and Analysis. À ces fins, le professeur s'est également adressé au Conseil médical de l'Inde (MCI) et au ministère indien des Femmes et du développement de l'enfant.

Dans sa déclaration, M.Khandekar affirme que ce test n'a aucune pertinence scientifique ni de justification requise pour déterminer si une femme a eu ou non un rapport sexuel. D'ailleurs, pense-t-il, le test corrobore de façon concluante le passé sexuel d'une femme.

Selon Indrajit Khandekar, le test de virginité viole les droits fondamentaux des personnes subissant cette procédure. Cela provoque un stress traumatique physique et psychologique chez une patiente. Les tests sont également embarrassants, mais totalement inutiles dans l'esprit des médecins, des autorités judiciaires et du grand public, et causent des dommages irréversibles à la femme examinée.

Lire aussi:

Une rixe ultraviolente éclate à Gare de Lyon à Paris sous l’œil de passagers médusés – vidéo choc
Armé d’un couteau, il s’avance vers des policiers à Grenoble, l’un d’eux lui tire dessus – vidéo
«Tribunal populaire» d’une star du football algérien qui s’est affichée avec un mannequin
Un insecte d’origine américaine qui pique sans bruit menace les platanes franciliens
Tags:
virginité, femmes, stress, médecine, test, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook