Ecoutez Radio Sputnik
    Un cementerio

    Se reconvertir en compost après sa mort: une idée qui séduit aux États-Unis

    CC0 / Joggie
    Société
    URL courte
    639

    Avec de nombreux habitants enthousiasmés à l’idée de devenir un arbre après leur mort, l’État de Washington pourrait bientôt autoriser l’acte de décomposer les corps des morts jusqu’à l'état de substance nutritive pour les sols.

    Le sénateur Jamie Pedersen, de l'État de Washington, envisage de présenter un projet de loi autorisant l'utilisation de restes humains comme engrais, rapporte la chaîne de télévision américaine NBC News.

    Selon la chaîne, la nouvelle approche consiste à placer les restes d'une personne dans un appareil spécial, qui accélérera leur décomposition jusqu'à l'état de substance nutritive pour les sols. Ensuite, les restes pourraient être renvoyés à des parents. L'Université de Washington a mené un programme pilote, au cours duquel les corps de six donateurs ont été ainsi réduits.

    La chercheuse principale, Lynn Carpenter-Boggs, a confirmé que cette méthode était sûre, mais ne convenait pas à tout le monde, car certains agents pathogènes peuvent entraîner la fièvre charbonneuse. Pour des raisons de sécurité, il est nécessaire d'exclure la présence de certaines maladies humaines. Les résultats de l'étude devraient être publiés en 2019.

    Les habitants de Washington «sont très enthousiastes à l'idée de devenir un arbre ou d'avoir une alternative différente», a déclaré Jamie Pedersen.

    La chaîne de télévision ajoute que le coût de ce nouveau mode d'obsèques s'élève à 5.500 dollars, tandis qu'un enterrement traditionnel coûte plus de 7.000 dollars aux citoyens américains, selon l'association nationale des directeurs de funérailles (chiffres pour 2017). Il est à noter que la crémation aux États-Unis coûte moins de 1.000 dollars, mais ce montant n'inclut pas le paiement de services et l'achat d'une urne.

    Toujours d'après NBC News, si ce projet de loi est approuvé, Washington deviendra le 17e État permettant l'aquamation ou l'hydrolyse alcaline. C'est une pratique funéraire recourant au procédé physico-chimique d'hydrolyse alcaline mis en œuvre en phase aqueuse. Les restes humains sont dissous sous pression dans un appareil spécial à l'aide d'eau et d'alcalis jusqu'à ce qu'il ne reste que du liquide et les os.

    Lire aussi:

    Vers la légalisation du compost humain dans un État américain?
    Du strip-tease aux crémations: les rituels funéraires les plus fantaisistes
    Des chimistes russes extraient de l’or 5 fois plus vite pour presque deux fois moins cher
    Tags:
    corps humain, cercueil, Washington (Etat), États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik