Société
URL courte
0 55
S'abonner

L’année dernière, la Tunisie a réalisé un grand progrès dans l’établissement de l’égalité en droits entre les hommes et les femmes, a déclaré à Sputnik la ministre tunisienne de la Femme, de la Famille et de l'Enfance, Nazihah al-Ubeidi.

La Tunisie se trouve en première position au Maghreb et dans le monde arabe en matière d'établissement de l'égalité en droits entre l'homme et la femme. C'est ce qui a été constaté lors du Forum économique mondial (WEF) en décembre dernier, a rappelé à Sputnik Nazihah al-Ubeidi, ministre tunisienne de la Femme, de la Famille et de l'Enfance.

«La Tunisie est devenue le premier État sur le continent africain qui s'est engagé dans une lutte énergique contre les violences faites aux femmes. Les femmes tunisiennes ont acquis des droits inédits depuis l'époque de Carthage», a souligné l'interlocutrice de l'agence.

Et d'ajouter qu'en 2017, une loi avait été adoptée en Tunisie pour lutter contre les violences domestiques.

«L'année dernière, nous avons ouvert une "ligne rouge" téléphonique pour accorder une assistance psychologique, donner des consultations et fixer des adresses et des plaintes. Des centres d'hébergement provisoire ont été créés pour femmes, victimes de violences», a poursuivi la ministre.

Selon cette dernière, un travail est mené tant avec les femmes qu'avec leurs maris afin de consolider les familles.

«Par la suite, pendant un certain temps, nous "accompagnons" nos protégés et, si besoin, nous leur prêtons des crédits sans intérêts pour qu'ils puissent régler leurs problèmes financiers», a raconté Mme al-Ubeidi.

Et de résumer que le gouvernement encourageait par tous les moyens les activités de l'Association tunisienne des femmes et les initiatives avancées par ses participantes, ainsi que la promotion des liens avec les organisations féminines internationales.

Lire aussi:

«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
Tags:
droits, égalité, loi, victimes, crédit, hébergement, violence domestique, ministère tunisien de la Femme, de la Famille et de l'Enfance, Sputnik, Forum économique mondial (WEF), Nazihah al-Ubeidi, Afrique, Maghreb, Tunisie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook