Ecoutez Radio Sputnik
    Un hamburger

    Shutdown oblige, Trump paie un McDo aux sportifs invités à la Maison-Blanche (photos)

    © Sputnik . Petr Chernov
    Société
    URL courte
    11152
    S'abonner

    Alors que le shutdown est toujours en cours aux États-Unis, Donald Trump a fait servir un fast-food à une équipe de football invitée à la Maison-Blanche. Le Président a été fier d’annoncer que c’était lui qui avait payé de sa poche cette collation, malgré une situation économique difficile.

    Des photos montrant le chef de la Maison-Blanche y servir un fast-food ont fait le tour des réseaux sociaux et des médias aux États-Unis.

    Ainsi, le 14 janvier, le Président états-unien a reçu les footballeurs des Clemson Tigers, qui avaient gagné le championnat national de football universitaire.

    À cette occasion, le milliardaire a offert lui-même le repas à ses invités. La table en bois ciré d'une salle pompeusement ornée de la Maison-Blanche a été surchargée des burgers, frites ainsi que des nuggets (et peut-être même des ailes de poulet) commandés par le chef de l'État aux enseignes McDonald's, Burger King et Wendy's.

    «Nous avons commandé du fast-food américain et c'est moi qui paye», a annoncé Donald Trump, en appelant ses invités à se régaler entre les murs de la résidence présidentielle.

    «C'est à cause du shutdown, comme vous le savez… Beaucoup de hamburgers, de pizzas, je pense qu'ils vont préférer ça à tout ce que nous aurions pu leur offrir», a expliqué le millardaire.

    Ce repas a suscité plusieurs réactions des médias qui ne s'attendaient apparemment pas à un tel choix gastronomique de la part du dirigeant.

    «La Maison-Blanche a déclaré que le Président Trump "a personnellement payé" pour l'événement avec les champions nationaux des Clemson ce soir "pour que chacun puisse se nourrir de ses fast-foods préférés" car "une grande partie du personnel de la résidence à la Maison-Blanche était en congé" en raison de la fermeture en cours du gouvernement», a par exemple écrit sur son compte Twitter la chaîne états-unienne NBC News.

    «C'est ce qui s'est passé… Donald Trump a servi du fast food aux champions nationaux ce soir», a commenté la plateforme WUSA9 Sports.

    D'autres utilisateurs des réseaux sociaux se sont mis à ironiser sur cette manière de Donald Trump de mettre en avant les problèmes économiques que connaît actuellement son pays.

    «D'abord Big Mac ou Double cheese?»

    «Il construit le mur!»

    «Il est plein…»

    L'administration des États-Unis a été partiellement bloquée le 22 décembre, après que les Démocrates ont refusé d'inclure 5,6 milliards de dollars dans le budget de l'année 2019, afin de financer la construction d'un mur frontalier avec le Mexique.

    Depuis le 22 décembre, quelque 800.000 employés fédéraux, soit un quart des agents des services publics, ne sont plus payés. Certaines administrations ont été fermées, pour les autres, leurs employés toucheront leur salaire avec du retard.

    Ce samedi à minuit le «shutdown» a dépassé la durée record atteinte à l'époque du Président Clinton. En 1994-1995, un compromis entre le Président et le Congrès avait été trouvé au 21e jour.

    Lire aussi:

    De minuscules «koalas» trouvés sur les coussinets de chiens envahissent la Toile – photos
    Miss Centre-Val de Loire se moque d’elle-même après le détournement viral d’une de ses photos
    Le Pentagone réagit aux menaces turques de fermer la base aérienne d’Incirlik
    Jets de projectiles et feux d’artifice: des policiers ont été victimes d’un guet-apens dans l’Oise
    Tags:
    football, athlètes, burger, malbouffe, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik