Société
URL courte
12527
S'abonner

L’interview de la jeune saoudienne ayant obtenu l’asile au Canada afin de fuir les «persécutions» de son pays a fait des remous en Suède. La chaîne publique suédoise SVT a fait disparaître le mot «Islam» de son entretien, provoquant une polémique dans le pays.

Rahaf Mohammed, la jeune saoudienne devenue mondialement célèbre après s'être enfermée dans une chambre d'hôtel à Bangkok afin de recevoir l'asile d'un autre pays, craignant les «persécutions» de sa famille en Arabie saoudite, a donné nombre d'interviews à différents médias.

Une interview traduite en suédois sur la chaîne publique SVT Aktuellt a déclenché un tollé aussi bien dans la classe politique que dans une partie de la population.

Dans cet entretien, Rahaf Mohammed explique avoir été gardée sous clé pendant six mois après s'être fait une coupe de cheveux courte. Elle ajoute avoir été agressée par son frère et sa mère. Selon elle, la raison de ces abus est que les coupes de cheveux courtes sont interdites aux femmes dans l'islam, car cela les fait ressembler à des hommes.

Cependant, la traduction de SVT a ignoré les mots «islam» et «haram» («interdit» en arabe), ceux-ci étant absents des sous-titres. Ils ont pourtant bien été prononcés par l'adolescente.

Le politicien démocrate suédois Kent Ekeroth a tout d'abord constaté ce déséquilibre en comparant la traduction suédoise aux sous-titres anglais d'origine et en résumant ses conclusions dans un article du média Samhällsnytt, allant jusqu'à soupçonner l'existence d'une censure parrainée par l'État.

​Les révélations de M. Ekeroth ont provoqué l'indignation chez certains suédois.

«C'est comme si l'on supprimait le mot "nazisme "d'un article sur les survivants de la Seconde Guerre mondiale! Ou "communisme" dans un article sur l'Union soviétique», a réagi un internaute.

Certains ont comparé la manière d'agir de SVT à celle de l'ère communiste. Pour matérialiser cette comparaison, un utilisateur a posté un logo SVT «modifié» avec un marteau, une faucille et des lettres pseudo-cyrilliques.

​D'autres ont déclaré que le traitement de l'information par SVT conformément à sa «base de valeurs» équivalait à des «fake news». De nombreux commentaires évoquent le fait que la Suède aurait «cédé» à l'islam.

Lire aussi:

Des photos d’employés des pompes funèbres pendant l’enterrement de Maradona scandalisent l’Argentine
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
Producteur passé à tabac: une nouvelle vidéo, filmée par un voisin, accable encore plus la police
Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Tags:
femmes, droits de l’homme, islam, réfugiés, Rahaf Mohammed Al-Qunun, Thaïlande, Suède, Canada
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook