Société
URL courte
10225
S'abonner

Les scientifiques ont découvert que la réaction émotionnelle à la douleur était provoquée par des neurones particuliers dans le cerveau et qu’il était possible de les «désactiver».

Les dernières recherches des experts de l'Université de Stanford ont aidé à trouver un moyen de faire disparaître les souffrances physiques, provoquées par la douleur. Les résultats de leur étude ont été publiés sur le site officiel de Stanford Medicine.

Après avoir mené des expériences sur les souris, ils ont découvert que la réaction à la douleur physique dépendait de l'action de l'amygdale, une glande située dans le cerveau.

Dans le cadre de cette étude, des scientifiques ont bloqué par injection le fonctionnement de l'amygdale chez certaines souris.

Après cela, les animaux ont continué à ressentir physiquement la douleur et à y réagir (par exemple, retirer les pattes touchant des objets chauds), mais ont arrêté d'éviter les objets ayant causé cette douleur par la suite.

Les chercheurs supposent qu'on peut influer sur le cerveau humain exactement de la même manière. Ils ont l'intention d'utiliser cette découverte afin de créer de nouveaux médicaments analgésiques.

Lire aussi:

Un drôle de cluster d'une cinquantaine de Chinois positifs au Covid-19 à Roissy
Une jeune enlevée et dépouillée par quatre autres femmes à Saint-Étienne
Invité à se rendre en Israël, le roi Mohammed VI aurait posé deux conditions à Netanyahou pour accepter
«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Tags:
analgésiques, neurones, cerveau, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook