Société
URL courte
7109
S'abonner

L'attaquant portugais de la Juventus de Turin a été condamné ce mardi à une peine de presque deux ans de prison et à une lourde sanction financière pour fraude fiscale par un tribunal de Madrid, mais, selon la législation espagnole, il n'ira pas en prison.

L'enquête a réussi à prouver que Cristiano Ronaldo était coupable d'avoir caché ses revenus pendant plusieurs années.

Le joueur s'est présenté ce mardi matin au tribunal provincial de Madrid où il a été condamné à 23 mois de prison ferme et à 18,8 millions d'euros d'amende. Le joueur avait plaidé coupable de quatre délits de fraude fiscale. Mais étant donné qu'en Espagne, celui qui a un casier judiciaire vierge et dont la peine ne dépasse pas 24 mois de prison ne se retrouve pas derrière les barreaux, le quintuple Ballon d'Or est ressorti libre.

L'ancien attaquant du Real Madrid était accusé de délits de fraude fiscale commis entre 2011 et 2014. La somme citée au début était de plus de 14,7 millions d'euros, mais les avocats du joueur ont réussi à la faire baisser à 5,7 millions.

Cristiano Ronaldo a quitté le Real Madrid à la fin de la saison 2018 pour rejoindre la Juventus de Turin. Ce transfert a coûté au club italien la bagatelle de 112 millions d'euros. Les médias avaient affirmé que le salaire annuel du footballeur de 33 ans ne serait pas inférieur à 30 millions d'euros.

Lire aussi:

Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
La une du Monde sur Beyrouth avec une illustration du caricaturiste Plantu provoque un tollé
Un policier tué dans la Sarthe par un véhicule tentant de prendre la fuite
Tags:
Cristiano Ronaldo (CR7), peine de prison, sursis, tribunal, amende, enquête, fraude fiscale, Madrid, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook