Ecoutez Radio Sputnik
    Une femme en burqa

    «Je peux moins communiquer avec quelqu’un en burqa qu’avec mon chat»

    © AFP 2019 Nicolas Asfouri
    Société
    URL courte
    6223

    Ancienne porte-parole chargée de l’économie de l’UKIP et alliée de Nigel Farage, l’activiste britannique Catherine Blaiklock n’a pas mâché ses mots en déclarant sur son blog qu’il était impossible de parler ou d’avoir «une communication humaine normale» avec une personne vêtue d'une burqa

    «Elle croit fermement au Brexit et à la liberté d'expression. Elle déteste le politiquement correct», c'est ainsi que Catherine Blaiklock se décrit sur son propre site web.

    Activiste politique formée à Oxford et ancienne porte-parole chargée de l'économie au sein du parti souverainiste UKIP, qu'elle-même et Nigel Farage ont quitté récemment, Catherine Blaiklock écrit sur les pages de son blog qu'il est impossible de communiquer avec une personne une personne vêtue d'une burqa.

    «Tout d'abord, je ne peux ni parler ni avoir d'interaction humaine normale avec quiconque en burqa. Ils pourraient aussi bien être dans une pièce voisine ou dans une tente. Je suis une personne cordiale et je m'intéresse à la vie des gens. Je demande donc toujours aux livreurs, aux employés de supermarchés ou aux autres personnes: À quelle heure finissez-vous? Êtes-vous occupé? C'est un travail difficile? Êtes-vous fatigué? Une conversation humaine normale. Même au Népal, avec des porteurs qui parlent une autre langue, je communique par signes ou expressions faciales. Je peux moins communiquer avec quelqu'un en burqa qu'avec mon chat», a-t-elle écrit.

    Ses commentaires rappellent les déclarations de l'ancien ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson, qui, en août 2018, a comparé les femmes voilées à des «boîtes aux lettres» et qualifié les burqas «d'absolument ridicules», en commentant la décision du Danemark d'interdire le voile intégral dans l'espace public.

    Mme Blaiklock, grande partisane du Brexit, a fait équipe avec Nigel Farage plus tôt en janvier pour enregistrer un parti auprès de la Commission électorale qui sera prêt à «contester toute élection générale anticipée ou les élections locales en Angleterre en mai».

    Lire aussi:

    Mort du randonneur français Simon Gautier: une enquête pour «homicide involontaire» en Italie
    Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»
    «Incroyable échange d’uppercuts»: la réunion Macron-Poutine vue par des personnalités françaises
    Tags:
    burqa, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik