Société
URL courte
1267
S'abonner

Un fabricant de jouets a provoqué un tollé en Argentine en vendant une poupée noire à un prix inférieur à celui de son équivalent blanc, pourtant identique.

Une enseigne de jouets argentine fait face à de vives réactions après qu'un client a remarqué, dans un supermarché en Argentine, qu'une poupée blanche était vendue à un prix supérieur à celui de sa jumelle mais de couleur noire, relate The Daily Mail.

Choqué par cette découverte, le client a immédiatement publié un post sur les réseaux sociaux, soulignant qu'il y voyait une discrimination raciale.

​Sur la photo postée par l'internaute, on voit deux poupées «Tu Bebe» accrochées côte à côte sur une étagère du supermarché Atomo. La poupée blanche, livrée dans un emballage en plastique transparent, s'est vendue 499 pesos argentins (11,7 euros). La poupée noire a un prix de vente de 399 pesos argentins (9,4 euros).

Une employée du magasin, qui a voulu garder l'anonymat, a déclaré que sa filiale d'Atomo, l'une des 116 présentes en Argentine, avait reçu la marchandise avec le prix déjà attaché à l'étiquette de l'emballage.

Daniel Di Giuseppe, représentant de l'Institut national contre la discrimination, la xénophobie et le racisme [INADI], a déclaré que l'agence pourrait analyser s'il s'agissait d'un «acte de xénophobie ou de discrimination» intentionnel de la part du fabricant de jouets. «Comme il n'y a pas de victime particulière à indemniser financièrement, une amende économique, dans ce cas, serait infligée à la société si une faute est prouvée.»

Lire aussi:

Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Endormie, elle est violée par un ouvrier venu faire des travaux chez elle dans les Yvelines
Une rixe éclate place de la Chapelle–vidéos
Le ministre grec de la Défense n'exclut pas un conflit militaire avec la Turquie
Tags:
discrimination raciale, discrimination, poupée, jouet, Argentine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook