Ecoutez Radio Sputnik
    Amelia Earhart standing by her Lockheed Electra with Fred Noonan in the background

    L’avion de la célèbre pilote Amelia Earhart retrouvé 81 ans après sa disparition?

    © Wikimedia Commons
    Société
    URL courte
    181

    Disparue en 1937, la première femme à avoir entrepris un vol transatlantique Amelia Earhart n’a jamais été retrouvée tout comme son avion. Des plongeurs du projet Blue Angel disent avoir retrouvé un morceau de verre ressemblant aux phares d'atterrissage de son avion.

    Des plongeurs ont retrouvé une pièce qui pourrait appartenir à l'avion de l'écrivaine et pionnière de l'aviation américaine Amelia Earhart près d'une île en Papouasie — Nouvelle-Guinée sur laquelle elle a effectué son dernier vol en 1937, comme l'écrit The Daily Mail.

    Amelia Earhart est la première femme à avoir entrepris un vol transatlantique. Elle a disparu lors d'un vol autour du monde dans la région de l'archipel des îles Phœnix.

    Jill Myers, une représentante du projet Blue Angel, dont les participants ont exploré les profondeurs des îles pendant 13 ans, a déclaré que les plongeurs avaient trouvé une vitre ressemblant aux phares d'atterrissage de l'avion Lockheed-Electra, sur lequel Mme Earhart a effectué son dernier vol.

    M.Myers a souligné que l'avion d'Amelia Earhart disposait de modifications spécifiques et que cette découverte en faisait peut-être partie.

    Le plongeur Bill Snavely de Blue Angel a indiqué que le verre avait été retrouvé près de l'île Buk, qui se trouvait sur la route de Mme Earhart. Les participants au projet prévoient d'organiser une autre expédition dans la zone de détection des débris au printemps.

    Amelia Earhart a disparu en juillet 1937 avec le navigateur Frederick Noonan lors d'un tour du monde sur l'équateur. L'avion Lockheed-Electra était supposé effectuer le vol le plus dangereux du voyage — de la côte de la Nouvelle-Guinée à la petite île de Howland dans la partie centrale de l'océan Pacifique.

    Là-bas, sur ordre du Président américain de l'époque Franklin Roosevelt, la piste d'atterrissage avait été construite et le navire de patrouille de la garde côtière Itaska avait été mis en service. Amelia Earhart avait soudainement cessé de répondre aux questions du navire et son avion n'a jamais atteint Howland.

    Lire aussi:

    La France tacle durement les États-Unis sur l’Otan et les F-35
    Impact des Gilets jaunes sur l'économie: l'Insee conteste les chiffres du gouvernement
    Ils se battent à bord d’un avion Ryanair à cause d’une femme aux pieds nus (vidéo)
    Tags:
    avion, pilote, disparition, Nouvelle-Guinée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik