Ecoutez Radio Sputnik
    Adolf Hitler

    Hitler était-il nationaliste?La réponse de cette commentatrice US pourrait rendre perplexe

    © Sputnik .
    Société
    URL courte
    181415

    Interrogée sur le sujet des mouvements nationalistes, Candace Owens, porte-parole de l'association américaine Turning Point USA, a évoqué Adolf Hitler mais a donné une interprétation particulière de ses idées et de ses actions.

    Inaugurant en décembre 2018 la filiale britannique du mouvement des jeunes de la droite Turning Point USA (TUPSA), la porte-parole de cette organisation, Candace Owens, a dû se rappeler Adolf Hitler pour expliquer sa vision des mouvements nationalistes.

    Au début, elle a remarqué qu'elle ne voyait rien de mauvais dans le nationalisme et que c'était la mondialisation qui était la chose plus dangereuse.

    «Quand nous parlons de nationalisme, la première chose à laquelle les gens pensent, du moins en Amérique, c'est à Hitler. Il était national-socialiste. Mais si Hitler voulait que l'Allemagne devienne un grand pays et que tout se passe bien, d'accord, c'est bien. Le problème est qu'il avait des rêves qui portaient hors de l'Allemagne. Il voulait globaliser, il voulait que tout le monde soit allemand, que tout le monde parle allemand. Pour moi, ce n'est pas du nationalisme», a-t-elle poursuivi avant ajouter: «Je n'ai pas vraiment de problème avec le nationalisme, je n'en ai vraiment pas».

    ​Après que plusieurs médias lui ont demandé de clarifier ses propos, Mme Owens a publié une vidéo sur son compte de Twitter dans laquelle elle insiste sur son «interprétation» des idées d'Hitler. Toujours selon elle, le dictateur allemand n'était pas «nationaliste» mais était «un assassin maniaco-psychotique» qui cherchait à «dominer le monde».

    Pour illustrer sa position, Mme Owens a cité la doctrine de Donald Trump «America First» comme exemple de vrai nationalisme. Pour elle, être nationaliste, c'est «croire en premier lieu en la souveraineté de sa nation».

    «[Hitler] ne cherchait pas de placer les Allemands en premier. Il y avait des Juifs allemands qu'il mettait dans des camps et assassinait […] C'était un meurtrier de masse», a-t-elle conclu.

    Lire aussi:

    Versailles sous des nuages épais de fumée à cause d'un incendie (vidéos)
    «Fumée jaune», propagation… Réflexions d'un ancien pompier sur le sort de Notre-Dame
    Le RAID déployé à Lourdes, une personne blessée lors d'une prise d'otages
    Tags:
    Adolf Hitler, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik