Ecoutez Radio Sputnik
    L'océan Pacifique

    Un légendaire porte-avions américain découvert au fond de l’océan Pacifique (images)

    © Sputnik . I. Nosov
    Société
    URL courte
    9210

    L’épave du porte-avions USS Hornet, qui a sombré pendant la Seconde Guerre mondiale, gît à la profondeur de 5 km au large des îles Salomon, avec de nombreux avions éparpillés à ses côtés.

    Plus de 76 ans après sa disparition, le légendaire porte-avions américain USS Hornet a été retrouvé au fond de l'océan Pacifique, relate USA Today. L'épave du navire gît à la profondeur de 5 km, non loin des îles Salomon, alors que plusieurs avions qui se trouvaient à son bord au moment du naufrage reposent à ses côtés.

    Le navire, qui a participé à plusieurs batailles entre les États-Unis et le Japon pendant la Seconde Guerre mondiale, avait été sérieusement endommagé lors des bombardements et des attaques menées par des kamikazes japonais. L'équipage avait alors dû quitter le porte-avions avant qu'il ne soit coulé par quatre torpilles japonaises.

    Les recherches ont été financées par la société Vulcan, créée par Paul Allen, co-fondateur de Microsoft. L'expédition avait déjà localisé de nombreux autres navires envoyés par le fond pendant la Seconde guerre mondiale, dont le porte-avions USS Lexington, le cuirassé Indianapolis, le cuirassé japonais Musashi et le destroyer italien Artillerie.

    L'USS Hornet figure parmi les bâtiments de guerre les plus connus pour avoir pris part au second conflit mondial. C'est de son pont qu'ont décollé les bombardiers qui ont mené le premier raid américain sur le territoire du Japon.

    Lire aussi:

    L’un des premiers porte-avions américains retrouvé au large de l'Australie
    L’épave d’un croiseur japonais de l'attaque de Pearl Harbor découverte dans le Pacifique
    Un groupe d’attaque US entame une mission dans l’océan Pacifique
    Tags:
    navires, USS Hornet, Seconde Guerre mondiale, Japon, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik