Société
URL courte
29743
S'abonner

Un garçon âgé de 11 ans a été détenu par la police en Floride après avoir refusé de participer au serment d’allégeance, informe The Independent. Il a déclaré que le drapeau américain offensait les Noirs.

Un adolescent américain de 11 ans a été arrêté après avoir refusé de prononcer le serment d'allégeance qui est prêté tous les jours dans les écoles américaines, a signalé The Independent. Le garçon a motivé son refus par l'idée que le drapeau états-unien offensait les Noirs.

Quand le garçon a refusé de prêter serment, une enseignante suppléante de l'école de Lawton Chiles Middle Academy, en Floride, lui a posé la question: «Pourquoi ne vis-tu pas ailleurs s'il t'est pénible de vivre ici?» alors qu'il restait assis pendant cette cérémonie quotidienne.

Ensuite, ne voulant plus «continuer à avoir affaire avec lui», elle a appelé la sécurité de l'établissement.

Comme il est interdit d'arrêter les mineurs pour refus de participer au serment d'allégeance, le garçon a été accusé par la police pour avoir menacé de «frapper» l'enseignante, d'avoir résisté à son arrestation sans recours à la violence et d'avoir enfreint la discipline scolaire.

Ces accusations ont été démenties par la mère de l'adolescent Dhakira Talbo qui a affirmé que son fils «n'avait jamais vécu une telle situation». Finalement, le garçon a été placé dans un centre de détention pour mineurs.

Ce mardi 19 février, la mère de l'enfant accompagnera son fils à son procès où il comparaîtra pour tous ces chefs d'accusation.

Lire aussi:

Ce propriétaire d’hôtel avait loué une chambre à Xavier Dupont de Ligonnès la première nuit de sa cavale
Pourquoi Véran a-t-il autorisé l’allongement du délai entre les deux doses des vaccins Moderna et Pfizer?
Des médecins avouent avoir vacciné des moins de 55 ans à l’AstraZeneca malgré une recommandation contraire
Le variant sud-africain pourrait «traverser» le vaccin Pfizer, selon une étude israélienne
Tags:
serment, Noirs, garçon, arrestation, drapeau, Floride, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook