Société
URL courte
9110
S'abonner

Pris dans les courants-jets, un avion de Virgin Atlantic à destination de Londres a atteint la vitesse de 1.289 km/h, alors que sa vitesse de croisière traditionnelle avoisine les 900 km/h. Or, aucun bang supersonique n'a été enregistré.

Un avion de Virgin Atlantic a atteint une vitesse record lors d'un vol reliant Los Angeles à Londres, le 19 février. Alors que l'appareil survolait la Pennsylvanie, à l'altitude de 11 kilomètres, il a été pris dans les courants-jets, ces flux d'air accélérant ou, selon la direction, ralentissant le déplacement d'avions, relate sur son site Popular Mechanics.

Cette fois, le résultat a été plus qu'impressionnant: le vol de Virgin Atlantic a atteint la vitesse de 1.289 kilomètres à l'heure alors que traditionnellement, celle-ci avoisine les 900 km/h.

En voyant ce record, certains auraient pu croire que l'appareil a dépassé la vitesse de son, établie quant à elle à 1.124 km/h. Or, malgré ces statistiques, aucun bang supersonique n'a été enregistré. Pour le comprendre, il faut faire la distinction entre la «vitesse sol» et la «vitesse air». Si la première reflète la vitesse de l'appareil par rapport au sol, la deuxième le fait par rapport à l'air et c'est à cette dernière qu'il faut se référer pour savoir si l'avion a dépassé la vitesse du son, explique Numerama.

Et puisque l'avion de Virgin Atlantic a été accéléré par un flux de vent, il n'a pas dépassé la vitesse du son, et malgré sa vitesse impressionnante, le vol n'est arrivé que 48 minutes avant l'heure prévue au tableau.

Lire aussi:

Ce ne sont pas les dinars libyens qui sont «faux» mais les dires des USA: Moscou réagit aux accusations de Washington
Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Tags:
avion, vitesse, Londres, Los Angeles
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook