Société
URL courte
6113
S'abonner

À la suite de l’intervention de la théologienne Linda Ghisoni, première femme et laïque à s'être exprimée sur les abus sexuels dans le cadre du sommet sur la pédophilie dans l'Église, le pape François a décrit le féminisme comme «un machisme avec une jupe».

Lors du sommet exceptionnel sur la «Protection des mineurs dans l'Église» tenu au Vatican fin février, le souverain pontife a comparé le féminisme à un «machisme avec une jupe», selon Vatican News.

Il a tenu ses propos en s'appuyant sur les dires de la théologienne Linda Ghisoni, première femme et laïque qui est venue s'exprimer sur les abus sexuels dans l'Église.

«Inviter une femme à parler, ce n'est pas entrer dans le mode d'un féminisme ecclésiastique, car au final, tout féminisme finit par être un machisme avec une jupe», a déclaré le pape.

Le souverain pontife a ensuite développé son discours en rajoutant qu'«inviter une femme à parler des blessures de l'Église, c'est inviter l'Église à parler d'elle-même, des blessures qu'elle a subies»:

«La femme est l'image de l'Église qui est femme, épouse, mère. Un style. Sans ce style, nous parlerions du peuple de Dieu, mais en tant qu'organisation, peut-être un syndicat, mais pas en tant que famille née de mère Église.»

Le sommet visant à lutter contre la pédophilie dans l'Église s'est majoritairement tenu à huis-clos.

Lire aussi:

«C'est un mal pour un bien»: un soldat français blessé lors d'une attaque terroriste au Mali témoigne
«La reprise du combat»: des manifestants contre la loi Sécurité globale se réunissent de nouveau à Paris - vidéo
La France passe le seuil des 70.000 décès depuis le début de l’épidémie
La Chine présente un prototype de train à sustentation magnétique conçu pour rouler à 620 km/h – vidéos
Tags:
femmes, féminisme, Pape François, Vatican
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook