Ecoutez Radio Sputnik
    Madrid

    Féminisme: une pub controversée en Espagne utilise un portrait d’Hitler maquillé

    CC BY 2.0 / Richard Penn / Madrid Convoy 2
    Société
    URL courte
    544
    S'abonner

    Une campagne antiféminisme radical a relancé le débat sur la violence sexiste en Espagne. En cause, l’image douteuse d’Adolf Hitler, fardé et maquillé, peinte sur des bus.

    Une campagne publicitaire contre le féminisme radical mettant en vedette Adolf Hitler, avec du fard sur les joues et du rouge sur les lèvres, a suscité un tollé parmi les utilisateurs espagnols de réseaux sociaux.

    ​Le dictateur nazi est apparu sur des bus de Madrid maquillé et arborant un symbole féministe sur sa casquette militaire, ainsi que le hashtag #StopFeminazis. L'image a rapidement fait la une de la presse après avoir été repérée dans les rues de la capitale espagnole.

    ​Cette campagne controversée a été lancée par le mouvement catholique ultraconservateur Hazte Oir («Faites-vous entendre») pour protester contre la loi locale sur la violence sexiste, jugée discriminatoire à l'égard des hommes.

    «Ce n'est pas de la violence sexuelle, c'est de la violence domestique», dit le slogan principal peint sur l'autobus, faisant référence à une loi de 2004 qui vise spécifiquement à réprimer les crimes contre les femmes. Le deuxième slogan appelle les politiciens de droite locaux à révoquer cette loi.

    La loi espagnole sur la violence sexiste, qui a entraîné la mise en fonction de centres de réadaptation et de tribunaux spéciaux statuant sur la cruauté à l'égard des femmes, a été saluée par les associations de défense des droits des femmes. Cependant, cette loi est tenue en faible estime par les militants conservateurs.

    La campagne de ces derniers a été critiquée en ligne, de nombreuses personnes jugeant l'analogie avec le führer nazi inappropriée et inquiétante.

    «Vous pouvez défendre le diable et rejeter les lois que vous souhaitez, mais personne ne vous prendra au sérieux avec un Adolf Hitler [image] aux lèvres peintes», a écrit un utilisateur sur Twitter, qualifiant cette idée de «choquante, méprisable et déprimante».

    ​De nombreuses personnes ont défendu la loi sur la violence sexiste. Un internaute a déclaré que cela «sauvait des vies», ajoutant que les militants «se ridiculisaient» avec cet «autobus machiste». Un utilisateur de Twitter, furieux, est allé encore plus loin en qualifiant l'annonce d'«insulte aux femmes assassinées» et en accusant les militants de diffuser des discours de haine.

    ​​​Cependant, des voix se sont aussi élevées en faveur de la campagne, une personne affirmant que l'image d'Hitler était parfaitement appropriée à la situation.

    ​​Un autre a indiqué que la loi actuelle «confronte les hommes et les femmes, en faisant d'eux des ennemis» et «promeut l'image de l'homme en tant que meurtrier».

    ​Le bus mettant en image Hitler devrait circuler dans Madrid et dans plusieurs autres villes espagnoles jusqu'à la Journée internationale de la femme, célébrée le 8 mars. Dans le même temps, le maire de Valence a déclaré que les autorités locales pourraient interdire cette campagne douteuse dans leur ville si les experts trouvaient des éléments de discours haineux dans le message transmis.

    Le groupe Hazte Oir a fait parler de lui pour la première fois en 2017 en lançant une autre campagne de bus critiquant la communauté transgenre. Selon leur message de l'époque, peint également sur le flanc d'un autobus, une personne ne peut changer son sexe et doit continuer à être soit un homme soit une femme, car «les garçons ont un pénis, les filles ont une vulve».

    Tags:
    violence domestique, bus, publicité, féminisme, critiques, Hazte Oir, Adolf Hitler, Madrid, Espagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik