Ecoutez Radio Sputnik
    Une fille (image d'illustration)

    L’ancienne Miss univers adolescente est décédée à la veille de ses 20 ans (photos)

    CC0 / Free-Photos
    Société
    URL courte
    15341

    Après deux semaines de coma artificiel, la mannequin néerlandaise et ancienne Miss Teen Univers 2017, Lotte van der Zee, est décédée dans un hôpital de Munich suite à un arrêt cardiaque la veille de son 20e anniversaire.

    Lotte van der Zee, considérée comme la plus belle adolescente du monde, ancienne Miss Teen Univers 2017, est morte suite à un arrêt cardiaque, juste à la veille de ses 20 ans. Elle était en vacances en Autriche, où elle faisait du ski, quand elle a ressenti une douleur au cœur, symptôme en fait d'un arrêt cardiaque.

    Ainsi, le 22 février, elle a été hospitalisée immédiatement et placée dans un coma artificiel. En peu plus tard, Lotte van der Zee a été transférée dans un hôpital d'Allemagne.

    Selon Foxnews, qui a échangé avec les parents de la jeune femme, elle avait ressenti une douleur au cœur quand elle était sortie avec ses amis la nuit d'avant l'arrêt cardiaque, mais était rentrée sans se plaindre.

    Son état de santé a été suivi par les 159.000 abonnés de son compte Instagram.

    Après deux semaines de coma, la jeune femme est décédée le 6 mars. Des centaines de messages de condoléances ont été postés sur ses comptes dans les réseaux sociaux.

    «C'est incroyablement surréaliste que notre bien-aimée Lotte ne soit plus parmi nous. Nos cœurs sont brisés.»


    Lotte van der Zee était reconnue la plus jolie adolescente au monde, elle avait gagné plusieurs concours de beauté.

    Lire aussi:

    Escorté par des chasseurs Su-35S, le ministre russe de la Défense survole la Syrie (vidéo)
    Poutine pose en ukrainien une question piquante aux autorités de Kiev
    La France au seuil d’une révolution? Le sondage alarmant de l’Ifop
    Tags:
    crise cardiaque, beauté, morts, concours de beauté, Pays-Bas, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik