Ecoutez Radio Sputnik
    Un husky

    Un enfant de quatre ans se fait arracher la main par un husky

    CC0 / violetta
    Société
    URL courte
    529

    Aux États-Unis, un garçon de quatre ans s'est fait attaquer le week-end dernier par l'un des chiens de ses voisins. Taquiné, l'animal a pris la main droite de l'enfant pour un jouet et l'a dévorée.

    Le week-end dernier, à Layton, dans l'Utah, un garçon de quatre ans a perdu sa main droite après avoir été attaqué par le husky de ses voisins, annoncent les médias locaux.

    L'enfant jouait dans le jardin de la maison familiale alors que son papa était resté à l'intérieur. Leur demeure et celle de leurs voisins, propriétaires de deux chiens dont un husky, se trouvaient séparées par une haute et solide clôture. Le garçonnet s'est alors amusé à enfiler une chaussette sur sa main, «un peu comme une marionnette», et à l'agiter juste devant les deux animaux. Ces derniers ont pris la main du garçon pour un jouet et l'ont d'abord mordue avant que le husky ne l'arracher ensuite.

    Lorsque les médecins sont arrivés sur les lieux, le père avait déjà commencé à prodiguer des soins à son fils en enveloppant son bras d'une serviette. Le petit garçon a finalement été transporté dans un hôpital où il a été amputé de la moitié de son avant-bras.

    Les deux chiens ont été emmenés par une association et placés en quarantaine pour dix jours afin de savoir s'ils ont la rage.

    Un juge local devrait décider de leur sort, à savoir s'ils doivent être euthanasiés ou non.

    Toutefois, une amie de la propriétaire des chiens a lancé sur les réseaux sociaux une pétition appelant à les garder en vie.

    Lire aussi:

    Vidéo de cockpit du crash d’un Boeing dans un lagon en Micronésie
    Un «cimetière» de Boeing 737 MAX découvert en Californie
    «En fermant le marché américain à Huawei, Trump a ouvert des possibilités d’investissements chinois accrus en Europe»
    Tags:
    garçon, husky, Utah
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik