Société
URL courte
1291
S'abonner

Après un voyage en Italie où on trouve souvent des déchets éparpillés au bord des routes et même dans les rues touristiques, Elizaveta Prichliak, écolière de Sibérie, a construit un robot-éboueur qui pourrait à l'avenir remplacer l’homme. Sputnik a eu l’occasion de s’entretenir avec la jeune Russe, passionnée par la robotique.

Elizaveta Prichliak, écolière de Sibérie, a raconté à Sputnik qu'elle n'avait que 17 ans et se passionnait pour la robotique. Après son voyage en Italie l'été dernier, elle a observé le travail des éboueurs qui ramassent les déchets dans les rues. Cela l'a poussée à créer un robot qui prend en charge les déchets de manière autonome.

«J'ai commencé à m'intéresser à la robotique à l'âge de 15 ans. À l'époque, une équipe de jeunes de 15 ans était justement formée pour participer à Junior Skills, et j'ai décidé d'essayer. Je n'avais alors aucune expérience en programmation de robots, mais au cours de la préparation, j'ai réussi à comprendre le fonctionnement des algorithmes. Je me débrouillais plutôt bien et ça me plaisait beaucoup. Et même si notre équipe n'a pas gagné le concours, ma passion pour la programmation s'est enracinée», s'est souvenue l'interlocutrice de l'agence.

Et d'ajouter qu'en Italie où des ordures dans les rues posent souvent problème, elle se levait très tôt le matin et pouvait voir les éboueurs ramasser les déchets manuellement.

«En fait, chaque jour, beaucoup de touristes passent dans les allées les plus touristiques, alors que les déchets ne sont ramassés que le matin. […] J'ai pensé qu'il serait bon d'automatiser ce processus et j'ai eu l'idée de créer une plateforme pour la collecte et le tri des déchets», a expliqué la jeune fille.

Selon elle, le travail sur la plateforme a commencé en octobre 2018.

«À l'époque, je n'avais qu'une idée très vague du volet technique de mon projet. Avec le temps, j'ai dû changer de structure, remplacer les moteurs. […] J'ai dû modifier la disposition des caméras afin de ne pas entraver le fonctionnement de la partie mécanique et lui permettre de contrôler un plus grand espace», a détaillé Elizaveta.

Elle a dit que son robot qui avait participé au concours d'ingénierie de la Baltique n'était qu'un prototype de l'appareil qui pourrait nettoyer les rues à l'avenir.

«Pour améliorer son fonctionnement, le programme de reconnaissance devrait être affiné. Cela permettrait même de trier divers types de déchets», a résumé l'interlocutrice de Sputnik.

Lire aussi:

«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Moscou invite Washington à sauver les Américains au lieu de lutter contre le vaccin russe
Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Tags:
déchets, robot, Junior Skills, Sputnik, Elizaveta Prichliak, Sibérie, Russie, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook