Ecoutez Radio Sputnik
    Telegram

    Telegram gagne 3 millions de nouveaux usagers sur fond de panne de Facebook

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    Société
    URL courte
    2130
    S'abonner

    La panne d'ampleur survenue mercredi sur l’ensemble des plateformes de Facebook (Facebook, Instagram, WhatsApp, Messenger) a permis au service de messagerie Telegram de gagner 3 millions de nouveaux usagers.

    Le service de messagerie Telegram a gagné 3 millions de nouveaux usagers en 24 heures sur fond de pannes survenues récemment chez Facebook, WhatsApp et Instagram, a annoncé le fondateur du service Pavel Dourov.

    «Je vois trois millions de nouveaux abonnés de Telegram durant les dernières 24 heures. C'est bon, nous offrons une véritable protection et un espace illimité à tous», a écrit M.Dourov sur sa chaîne Telegram.

    Mercredi, l'ensemble des plateformes de Facebook (Facebook, Instagram, WhatsApp, Messenger) ont vu les difficultés apparaître aux alentours de 17H00 GMT avant de commencer à se résorber aux alentours de 16H00, selon les données du site Downdetector. De diverses manières, la panne a affecté les services de Facebook un peu partout dans le monde.

    Pour le groupe fondé par Mark Zuckerberg, la panne de mercredi pourrait être la plus importante connue jusqu'à présent. D'après les rapports disponibles pour l'heure, elle ne résulterait pas d'une attaque par déni de service (DDoS), qui consiste à inonder un service de demandes de connexion.

    Rappelons que l'année 2018 s'est révélée difficile pour Facebook, marquée notamment par le scandale autour de la société britannique Cambridge Analytica qui a utilisé de façon indue les données de 50 millions d'utilisateurs du réseau social. En octobre, Facebook a annoncé qu'une faille de sécurité avait permis à des pirates informatiques de compromettre des données personnelles de près de 29 millions d'usagers.

    Tags:
    panne, utilisateurs, réseaux sociaux, cyberattaque, Telegram, Instagram, Facebook, Inc, Pavel Dourov, Mark Zuckerberg
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik