Société
URL courte
162058
S'abonner

Analysant dans les systèmes d'eaux usées souterrains de plusieurs villes européennes la concentration en benzoylecgonine, molécule que l'on retrouve dans l'urine des consommateurs de cocaïne, des chercheurs de l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies ont désigné la ville où ce stupéfiant est le plus consommé.

La ville britannique de Bristol a été désignée nouvelle capitale européenne de la cocaïne, après que des experts ont découvert dans son système d'égouts le niveau le plus élevé de benzoylecgonine, molécule formée par le foie des consommateurs de cocaïne et éliminée dans l'urine.

Selon les chercheurs de l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT), la concentration quotidienne moyenne de benzoylecgonine dans les eaux usées de Bristol était de 969,2 mg pour 1.000 habitants en 2018, ce qui représente une hausse par rapport aux 754,7 mg de l'année précédente. Avec 932,4 mg, la deuxième place appartient à Amsterdam, qui est suivie de Zurich (856,0 mg), d'Anvers (771,8 mg) et de Barcelone (733,2 mg).

Il est à noter que Londres, qui figurait en 2017 en tête du classement de l'OEDT, n'était pas inclus dans le top-5 2018. L'organisation a également constaté, par rapport aux années précédentes, une augmentation de la consommation de cocaïne dans des villes d'Europe de l'est.

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
«Syndrome de l’escargot»: ces Français qui préféreraient rester confinés
Israël, Royaume-Uni: les vaccins inefficaces face au variant Delta?
Moscou dévoile les images du survol du HMS Defender par un avion militaire russe - vidéo
Tags:
benzoylecgonine, cocaïne, Bristol, Anvers, Zurich, Barcelone, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook