Société
URL courte
10424
S'abonner

Déterminée à arborer une plastique parfaite, cette Polonaise a subi une multitude d’opérations de chirurgie esthétique coûteuses et ressemble désormais à Barbie, l’idéal de beauté de tant de jeunes femmes. Détentrice d’un corps de rêve, elle est suivie aujourd’hui par près de 52.000 abonnés.

Bonnet J, nez droit, lèvres pulpeuses: l’apparence actuelle de la mannequin Playboy Paulina Candy est comparée à celle de Barbie. Or, pour correspondre à son idéal de beauté, cette Polonaise installée à Londres avoue être passée par plusieurs opérations de chirurgie esthétique.

Comme l’écrit le tabloïd britannique Daily Mail, c’est dès son plus jeune âge que Paulina a commencé à songer à un corps idéal comme celui de Barbie. Elle a dû attendre l’âge de 18 ans pour se faire opérer pour la première fois.

Elle a alors augmenté le volume de sa poitrine (bonnet B à l’époque), mais il ne s’agissait là que de son premier pas sur ce chemin. Le nez, les lèvres, mais aussi d’autres formes ont dû être rectifiées par des spécialistes pour que Paulina en soit satisfaite ou presque: prochainement, elle prévoit une nouvelle rhinoplastie.

Or, la chirurgie esthétique n’est qu’un volet dans sa conquête d’une apparence idéale. Paulina, qui travaille elle-même comme esthéticienne, se rend tous les jours depuis 4 ans à la salle de sport, suit un régime alimentaire strict et ne boit pas d’alcool. Pour autant, malgré toute l’attention qu’elle porte à son corps, elle se permet de temps en temps une assiette de pâtes ou un assortiment de sushis.

Ses transformations lui ont déjà coûté la bagatelle de 50.000 livres sterling (près de 58.000 euros). Elle assure que ce sont ses ex-partenaires qui ont payé une large part de ses opérations.

Suivie aujourd’hui par quelques 52.000 abonnés sur Facebook, pour le moment elle est célibataire. Quoiqu’elle assure avoir toute une file d’attente de prétendants, dont certains prêts à l’épouser dès le premier rendez-vous, elle continuer à chercher l’homme de sa vie et avoue que son apparence lui complique la tâche.

Les opérations ont-elles changé sa personnalité? Elle ne le pense pas, mais affirme que son regard sur elle-même a beaucoup évolué.

Lire aussi:

Une centaine de fêtards sur une plage d'Arcachon interrompus par la police – vidéo
L’Académie de médecine recommande une mesure simple et bon marché aux malades du Covid-19
Alain Finkielkraut s’attaque à son tour à Didier Raoult
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Tags:
modèle, poitrine, chirurgie, physique, sport, Londres, Pologne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook